Quantcast i24NEWS - Journée du souvenir de la Shoah: Trump promet d'éliminer l'antisémitisme

Journée du souvenir de la Shoah: Trump promet d'éliminer l'antisémitisme

US Federal judges have halted President Donald Trump's revised executive order to temporarily close borders to refugees and nationals from six Muslim-majority countries
SAUL LOEB (AFP/File)
Les sirènes ont résonné dans tout le pays à 10h00, appelant à deux minutes de silence

Le président américain Donald Trump a promis d'éliminer l'antisémitisme dans un message publié par le Congrès juif mondial, à l’occasion de la Journée du souvenir de la Shoah qui honore la mémoire des six millions de juifs assassinés par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale.

"Le jour de Yom Hashoah, nous regardons dans le passé, dans le chapitre le plus sombre de l’histoire de l’humanité. Nous pleurons, nous nous souvenons, nous prions, et nous nous engageons : Plus jamais. Je le dis, plus jamais", a déclaré Trump.

"Six millions de Juifs, les deux tiers des Juifs en Europe, assassinés par le génocide nazi. Ils ont été assassinés par un fléau que les mots ne peuvent décrire, et que le cœur humain ne peut supporter", a-t-il ajouté.

Le président américain a poursuivi en insistant sur la nécessité d’"éliminer les préjugés et l'antisémitisme partout où on les trouve", et en rappelant le soutien de son pays et son gouvernement envers l’Etat hébreu et sa sécurité.

"Nous ne devons pas ignorer les menaces d'un régime qui parle ouvertement de la destruction d'Israël. Nous ne pouvons même pas laisser une telle pensée exister, l'Amérique est forte avec l'État d'Israël", a insisté Trump.

Ce discours a été diffusé dimanche lors du dîner de l’Assemblée plénière du Congrès juif mondial en présence de plus de 600 représentants et dirigeants de la communauté juive du monde, et du secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.

Malgré les tensions entre l’organisation internationale et l’Etat hébreu, et après que l’ambassadrice américaine Nikki Haley a dénoncé une "obsession anti-israélienne" du Conseil de Sécurité, Guterres a été le premier chef de l’ONU à participer à un tel événement.

KENA BETANCUR (AFP)

"Israël doit être traité comme n’importe quel autre Etat membre de l’ONU", a assuré le responsable onusien, ajoutant qu’Israël "possède le droit indéniable d’exister et de vivre en paix et en sécurité avec ses voisins".

"La forme moderne de l’antisémitisme est de nier l’existence de l’Etat d’Israël", a-t-il admis.

Les cérémonies à venir

Les commémorations de la Journée du souvenir ont débuté hier soir en Israël et se poursuivent aujourd’hui dans tout le pays à travers de nombreuses cérémonies.

A 10h00 les sirènes ont résonné appelant à deux minutes de silence en mémoire des victimes du nazisme. Après cet instant de recueillement, des couronnes de fleurs ont été déposées au Musée Yad Vashem à Jérusalem.

A 11h débutera une lecture des noms des victimes de la Shoah au Parlement israélien (Knesset).

La Marche des vivants qui devrait réunir cette année 10.000 participants débutera en Pologne à 14h30.

JANEK SKARZYNSKI (AFP)

Le chef d’état-major de l’armée israélienne Gadi Eizenkot. le grand rabbin Israël Meïr Lau, rescapé de la Shoah, le ministre de l’Education Naftali Benett, la présidente de la Cour suprême Myriam Naor ainsi que Simh’a Goldin, le père du soldat disparu à Gaza Hadar Goldin, font partie de la délégation israélienne en Pologne.

Une cérémonie de clôture aura lieu à 19h30 au kibboutz Yad Mordechai devant le monument Mordechai Anielewicz, l'un des leaders de la révolte du ghetto de Varsovie.

Commentaires

(0)
8Article précédentBrillante, passionnante, inquiétante… la présidentielle vue de l’étranger
8Article suivantLes juifs allemands redoutent d'abord l'antisémitisme de musulmans (rapport)