Quantcast i24NEWS - Annuler la rencontre Pence/Abbas serait "contre-productif" (Maison Blanche)

Annuler la rencontre Pence/Abbas serait "contre-productif" (Maison Blanche)

US Vice President Mike Pence says the 1983 bombing of a Marine Corps barracks in Beirut that killed 241 Americans marked the opening shots of the "war on terror"
JIM WATSON (AFP)
Pour M. Abbas, Washington ne peut plus jouer leur rôle historique de médiateur de paix

La Maison Blanche a estimé jeudi que l'éventuelle annulation de la rencontre prévue prochainement entre le vice-président Mike Pence et le président palestinien Mahmoud Abbas serait "contre-productive".

M. Pence "a toujours l'intention de rencontrer M. Abbas comme prévu", a indiquéun responsable de l'exécutif américain sur fond de rumeurs selon lesquelles le dirigeant palestinien pourrait annuler le tête-à-tête après la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël.

Le vice-président américain doit se rendre en Egypte et en Israël dans la deuxième moitié du mois de décembre, une visite qui prend un relief particulier après l'annonce de M. Trump qui a provoqué de très vives réactions du côté palestinien et une large condamnation internationale.

Pour M. Abbas, Washington ne peut plus jouer leur rôle historique de médiateur de paix avec les Israéliens. "Par ces décisions déplorables, les Etats-Unis sapent délibérément tous les efforts de paix", a-t-il affirmé mercredi peu après le discours du président américain.

Commentaires

(5)

Faut pas rever... Les palos ne veulent pas la paix !!!

La paix = plus de subventions = depot de bilan

Les éternelles pleureuses ont trouvé une nouvelle excuse pour faire les coquettes, provoquer des émeutes violentes, menacer de l'apocalypse la région, et refuser de reprendre des contacts avec les Israéliens pour discuter de leur futur... Ces gens-là veulent absolument garder le statu quo actuel, à savoir, pleurenicher, accuser et diffamer Israël de tout ce qui ne va pas dans leur quotidien, et surtout, continuer à profiter des milliards d'aides diverses et variées qui tombent dans leurs caisses, et qui s'évaporent en cours de route... Cerise sur le gâteau, l'ensemble de la planète se porte à leur chevet à leur moindre gémissement. Pourquoi changer cette situation d'enfants gâtés aux exigences irrationnelles ??? Enfin, quand et comment, Jérusalem a été la propriété des arabes de Palestine qui la revendiquent comme leur propriété ??? Il est évident qu'il faudra se séparer physiquement et hermétiquement de cette population, source de violences et de mort, que personne ne veut avoir dans sa proximité...

« Contre-productif » langage diplomatique insipide. Les représentants arabes du Fatah ont la liberté de ne pas venir au rendez-vous et les américains auront alors la liberté d’agir en conséquence. A eux de choisir...

Jérusalem est est aux palestiniens. Mais pas seulement. Elle est aux musulmans du monde entier. Arrêtez de penser qu’un pervers comme Trump fait une déclaration qu’on va vous faire la guerre! Le peuple palestinien veut la paix. Rien ne change dans les faits. Et rien ne changera plus désolé messieurs les israéliens...

8Article précédentTel-Aviv: Vingt-deux Palestiniens interdits d'accès à une exposition
8Article suivantJohnny Hallyday sera inhumé lundi sur l'île de Saint-Barthélemy