Pas de résultats.

close

La Syrie, qui a utilisé des armes chimiques sur sa population, obtient un siège à l'OMS

i24NEWS

clock 2 min

Une photo prise le 17 août 2020 montre une enseigne de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à leur siège à Genève
AFP Photo/Fabrice COFFRINIUne photo prise le 17 août 2020 montre une enseigne de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à leur siège à Genève

La guerre en Syrie a fait un demi-million de morts et chassé des millions de personnes du pays

La Syrie a obtenu lundi un siège au conseil d'administration de l'Organisation mondiale pour la Santé (OMS) dans lequel elle occupera son siège pour la prochaine session du conseil exécutif mercredi. 

Le rôle du conseil d’administration est d'exécuter les décisions prises par le conseil exécutif et de conseiller les 194 États membres de l'assemblée de l’OMS.

La guerre en Syrie a fait un demi-million de morts et chassé des millions de personnes du pays depuis le début du conflit en 2011. 

Des enquêteurs travaillant pour le principal organe des droits de l'homme de l'ONU et des groupes de défense internationaux ont rapporté que le gouvernement de Bachar Al-Assad et ses alliés, comme la Russie et l'Iran, étaient responsables de la destruction d'établissements de santé dans le cadre des 10 années de combats. 

Des centaines d'installations médicales ont été bombardées, principalement lors de frappes aériennes du gouvernement syrien. 

La moitié des hôpitaux et des centres de santé ne fonctionnent que partiellement ou pas du tout, tandis que 70% du personnel médical a fui le pays.

Le régime est également accusé d'avoir utilisé des armes chimiques sur des civils, y compris des enfants.

Un appel d'urgence de l'OMS pour la Syrie publié en mars a affirmé qu'au moins 12,4 millions de personnes ont besoin d'aide en Syrie et que "les infrastructures essentielles des services de santé telles que les hôpitaux et les centres de soins de santé sont en mauvais état".

La décision de donner un siège de l'OMS à la Syrie intervient dix ans après le début de la guerre civile dévastatrice qui a tué un nombre incalculable de civils, dont de nombreux travailleurs de la santé. 

Video poster