Pas de résultats.

close

L'Iran affirme que les États-Unis ont accepté de lever 1.040 sanctions lors des négociations sur l'accord nucléaire

i24NEWS

clock 2 min

President Hassan Rouhani addresses the Iranian nation in a televised speech, Tehran, Iran, August 6, 2018.
Iranian Presidency Office via APPresident Hassan Rouhani addresses the Iranian nation in a televised speech, Tehran, Iran, August 6, 2018.

Le président élu iranien Ebrahim Raisi dit qu'il ne laisserait pas les négociations sur l'accord s'éterniser

Dans le cadre des négociations sur le nucléaire iranien à Vienne, Washington a accepté de lever les sanctions sur les secteurs pétrolier et maritime iraniens, ainsi que de retirer plusieurs hauts responsables de ses listes noires, a déclaré mercredi le chef de cabinet du président iranien Hassan Rouhani.

"Toutes les questions d'assurance, de pétrole et de transport maritime ont été convenues, et environ 1.040 sanctions de l'ère Trump seront levées conformément à cet accord", a déclaré Mahmoud Vaezi aux journalistes en marge de la réunion du cabinet de mercredi.

Video poster

Parmi les fonctionnaires qui verront leurs sanctions levées figurent plusieurs personnalités du cercle restreint du Guide suprême Ali Khamenei, a-t-il précisé.

Les États-Unis n'ont fait aucune annonce à ce sujet.

Dans le même temps, le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a déclaré mercredi qu'il voyait une "bonne chance" de conclure bientôt les discussions sur une relance de l'accord sur le nucléaire iranien, après des entretiens avec son homologue américain.

De son côté, le président élu iranien Ebrahim Raisi, un religieux ultraconservateur considéré comme proche de Khamenei, a déclaré lundi qu'il ne laisserait pas les négociations sur l'accord s'éterniser.

Un jour plus tôt, Enrique Mora, négociateur de l'UE, a déclaré que les participants aux discussions étaient "plus proches" de sauver l'accord sur le nucléaire iranien, mais que des points de friction subsistaient.

Video poster