"Je prendrai des mesures pour réduire les tensions avec les Palestiniens" (N. Bennett)

i24NEWS

3 min
Naftali Bennett à Washington le 25 août 2021
AFP / Olivier DOULIERYNaftali Bennett à Washington le 25 août 2021

Le Premier ministre s'est entretenu avec les responsables des organisations juives aux Etats-Unis

Le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré vendredi lors d'une conversation Zoom avec les responsables des organisations juives aux États-Unis, qu'il a l'intention de prendre des mesures pour réduire les tensions avec les Palestiniens malgré le manque de "percée politique" avec eux.

"Tout le monde comprend que nous ne nous attendons pas à une percée politique dans un avenir proche", a déclaré M. Bennett.

https://twitter.com/i/web/status/1433798694982258699 ...

Ce post ne peut être affiché car les cookies pour les réseaux sociaux sont désactivés. Vous pouvez les réactiver en cliquant sur .

"Il y a toujours eu une dichotomie - soit avancer vers un Etat palestinien, soit ne rien faire", a expliqué le Premier ministre. "Je pense que dans de nombreux domaines, il est possible d'agir pour réduire le problème |...] surtout dans le domaine économique. Je pense que l'emploi et le fait de vivre dans la dignité peuvent améliorer la situation. Les deux parties peuvent prendre des mesures pour réduire les tensions et améliorer le quotidien", a-t-il affirmé.

Interrogé sur la rencontre entre le ministre de la Défense Benny Gantz et le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, M. Bennett a affirmé qu'il n'avait pas l'intention de rencontrer Mahmoud Abbas car il avait déposé une plainte contre Israël devant la Cour pénale internationale à La Haye. 

"Je ne veux pas non plus créer l'illusion de quelque chose qui n'arrivera pas car une déception peut avoir des conséquences négatives. Nous ne prendrons pas de mesures radicales, nous gèlerons les constructions et prendrons des mesures pour stabiliser la zone", a-t-il poursuivi.

La question iranienne a également été évoquée lors de la conversation. Il a annoncé qu'à la suite de sa rencontre avec le président Joe Biden, une équipe conjointe avait été formée pour Israël et les États-Unis pour traiter de la question iranienne car il n'a pas l'intention de faire campagne publiquement contre un retour américain à l'accord nucléaire.

"Joe Biden est un véritable ami d'Israël. Nous serons honnêtes les uns avec les autres. Nous serons humains les uns avec les autres. Nous nous dirons la vérité et quand il y a des choses sur lesquelles nous ne sommes pas d'accord, nous en parlerons et nous les résoudrons tranquillement", a-t-il assuré.

Le directeur général de la Conférence des présidents des organisations juives d'Amérique du Nord, William Daroff, a déclaré dans un tweet que la conversation avec M. Bennett qui a eu lieu à l'approche de Roch Hachana a été "chaleureuse et productive".

Cet article a reçu 10 commentaires