Pas de résultats.

close

L'Iran rejette les appels à autoriser l'inspection par l'ONU de l'un de ses sites nucléaires

i24NEWS

clock 2 min

Installations d'enrichissement atomique du centre de recherche nucléaire de Natanz, à quelque 300 kilomètres au sud de la capitale Téhéran, le 4 novembre 2019
HO / Atomic Energy Organization of Iran / AFPInstallations d'enrichissement atomique du centre de recherche nucléaire de Natanz, à quelque 300 kilomètres au sud de la capitale Téhéran, le 4 novembre 2019

L'UE a déclaré qu'elle avait exhorté l'Iran à autoriser l'accès "sans plus tarder" au site

L'Iran a rejeté mardi les appels à autoriser les inspecteurs de l'ONU à accéder à l'un de ses sites nucléaires après que l'Union européenne et les États-Unis l'ont exhorté à le faire.

"Les pays qui n'ont pas condamné les actes terroristes contre le site nucléaire iranien ne sont pas qualifiés pour y effectuer des inspections", a déclaré Mohammad Eslami, chef de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique, lors d'une visite à Moscou.

L'atelier de fabrication de composants de centrifugeuses TESA à Karaj près de Téhéran a été le théâtre d'un sabotage en juin, que l'Iran a imputé à Israël. 

Sans divulguer davantage de détails, les autorités iraniennes ont reconnu que la frappe présumée avait endommagé le bâtiment.

Video poster

Téhéran a fait valoir que l'installation était exemptée d'un récent accord d'inspection avec l'organisme de surveillance des Nations Unies.

Lors d'une réunion à Vienne du conseil des gouverneurs de l'AIEA, l'UE a déclaré qu'elle avait exhorté l'Iran à autoriser l'accès "sans plus tarder", exprimant sa "plus profonde préoccupation".

"C'est une évolution inquiétante", indique le communiqué.

Les Etats-Unis ont également déclaré qu'ils étaient "profondément troublés" et ont demandé l'accès au site "sans plus tarder."