Pas de résultats.

close

Ethiopie: les Etats-Unis ordonnent le départ de leurs diplomates non-essentiels

AFP

clock 2 min

Des soldats du gouvernement éthiopien capturés et des membres des milices alliées sont emmenés par les forces du Tigré à Mekele, dans le nord de l'Éthiopie, le 22octobre. 2021
AP PhotoDes soldats du gouvernement éthiopien capturés et des membres des milices alliées sont emmenés par les forces du Tigré à Mekele, dans le nord de l'Éthiopie, le 22octobre. 2021

Les Ethiopiens doivent être prêts à "des sacrifices" pour "sauver" le pays (Abiy Ahmed)

Les Etats-Unis ont ordonné samedi le départ de leur personnel non-essentiel de leur ambassade en Ethiopie, où les combats ont redoublé cette semaine dans le nord du pays entre forces gouvernementales et rebelles tigréens qui menacent de marcher sur la capitale.

Cette décision a été prise "en raison du conflit armé, de troubles civils et de possibles pénuries", a précisé le département d'Etat américain dans un communiqué.

Ces derniers jours, plusieurs pays (Arabie Saoudite, Norvège, Suède, Danemark...) ont demandé à leurs ressortissants de quitter l'Ethiopie, en proie à une escalade guerrière.

Le Premier ministre Abiy Ahmed a déclaré samedi matin que les Ethiopiens devaient être prêts à "des sacrifices" pour "sauver" le pays.

"Il y a des sacrifices à faire, mais ces sacrifices sauveront l'Ethiopie", a-t-il écrit sur Twitter, en assurant: "Nous avons plus d'alliés que ceux qui se sont tournés contre nous".

Video poster

Le gouvernement, qui a décrété mardi l'état d'urgence dans tout le pays, assure qu'il va gagner cette "guerre existentielle".

Pour l'heure, les deux camps restent sourds aux appels internationaux à un cessez-le-feu et à des négociations, relayés par l'émissaire américain pour la Corne de l'Afrique, Jeffrey Feltman, présent depuis jeudi dans la capitale éthiopienne.