Pas de résultats.

Nucléaire iranien: le chef de l'AIEA déplore "l'absence d'accord" avec Téhéran

AFP

1 min
Le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique, l'AIEA, Rafael Mariano Grossi, lors de la Conférence générale sur la vérification nucléaire en Iran à Vienne, en Autriche, le 20 septembre 2021
AP Photo/Lisa LeutnerLe directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique, l'AIEA, Rafael Mariano Grossi, lors de la Conférence générale sur la vérification nucléaire en Iran à Vienne, en Autriche, le 20 septembre 2021

"Les discussions ont été constructives mais nous n'avons pas pu parvenir à un accord"

Le chef de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), revenu la veille de Téhéran, a déploré mercredi "l'absence d'accord" avec l'Iran, alors que l'escalade du programme nucléaire et la forte restriction des inspections inquiètent la communauté internationale.

"Les discussions ont été constructives mais nous n'avons pas pu parvenir à un accord malgré tous mes efforts", a déclaré aux journalistes Rafael Grossi, au premier jour d'un Conseil des gouverneurs de l'instance onusienne à Vienne. 

M. Grossi espérait faire des progrès sur plusieurs sujets de contentieux.

L'AIEA s'inquiète de la restriction des inspections depuis février par le gouvernement iranien, qui "entrave sérieusement" les activités de vérification, selon un récent rapport.

Autre question en suspens, la situation de quatre sites non déclarés, où des matières nucléaires ont été détectées, pose également problème. 

Après cinq mois de suspension, les négociations entre Téhéran et les autres pays encore parties à l'accord de 2015 (Allemagne, Chine, France, Royaume-Uni, Russie) doivent reprendre lundi prochain, avec la participation indirecte de Washington.