New-York: manifestation contre l'antisémitisme après l'agression de deux hommes

i24NEWS

2 min
Illustration - des personnes manifestant à Jérusalem le 5 janvier 2020, pour dénoncer la vague d'attaques antisémites aux Etats-Unis.
Hadas Parush/Flash90Illustration - des personnes manifestant à Jérusalem le 5 janvier 2020, pour dénoncer la vague d'attaques antisémites aux Etats-Unis.

"C’est pour fuir tout ça que nos familles sont venues aux USA, et voilà que cela se répète ici aussi"

Environ une centaine de manifestants se sont rassemblés dimanche à New York pour dénoncer l’antisémitisme après l’attaque en pleine rue la semaine dernière, de deux hommes de confession juive.   

Blake Zavadsky et Ilan Kaganovich, tous deux âgés de 21 ans, ont été agressés verbalement et physiquement dans une rue du quartier de Bay Ridge à Brooklyn. Selon M. Zavadsky, il a été repéré parce qu’il portait un sweatshirt arborant l’emblème de l’armée israélienne. 

"L’agresseur m’a dit que j’avais cinq secondes pour retirer mon sweatshirt et ensuite il nous a appelés des « sales juifs » avant de me donner deux coups de poing dans la figure", a déclaré M. Zavadsky. 

Une enquête a été ouverte par la police de New York (NYPD), qui a désigné l’attaque comme crime de haine. Aucune arrestation n’a pour l’heure était effectuée. 

Après leur agression, les deux hommes ont saisi la conseillère municipale de New York, Inna Vernikov, qui a organisé la manifestation de dimanche. 

Tout comme eux, Mme Vernikov est issue d’une famille juive d’Europe de l’Est, arrivée aux Etats-Unis après la chute de l’empire soviétique.   

"C’est exactement le même genre d’attaque que nous subissions dans l’ancienne Union soviétique. Pour pouvoir travailler et étudier, on nous demandait de retirer notre étoile de David et changer notre nom", s’est indignée Mme Vernikov, membre du parti Républicain.  

"C’est pour fuir tout ça que nos familles sont venues aux Etats-Unis et voilà que la même chose se répète ici aussi", a-t-elle ajouté.