Washington admet que des sanctions contre Moscou auraient "des répercussions mondiales"

AFP

2 min
La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen
BRENDAN SMIALOWSKI/AFP via Getty ImagesLa secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen

"Le Trésor est impliqué dans l'élaboration d'un ensemble de sanctions financières"

La secrétaire américaine au Trésor Janet Yellen a admis que des sanctions à l'encontre de la Russie en cas d'invasion de l'Ukraine auraient des "répercussions mondiales".

"Evidemment, nous voulons que cela pèse surtout sur la Russie. Mais nous reconnaissons que ces sanctions auront aussi des répercussions mondiales", a déclaré la ministre de l'Economie et des Finances de Joe Biden.

Video poster

Elle a précisé qu'un "paquet de sanctions" visant des personnes et entreprises du secteur financier, avec "sans doute un contrôle des exportations", a été préparé en concertation avec les alliés Européens.

Joe Biden avait prévenu mardi que les sanctions occidentales contre la Russie en cas d'invasion de l'Ukraine "sont prêtes". Il avait alors évoqué des mesures "puissantes" visant les institutions financières et "des industries-clés".

"Le Trésor est impliqué dans l'élaboration d'un ensemble de sanctions financières", a poursuivi Mme Yellen, soulignant avoir "travaillé très, très étroitement avec nos alliés européens".

"Nous nous sommes mis d'accord sur un paquet de sanctions", sur "un paquet de sanctions très important qui aura de graves conséquences pour l'économie russe", a-t-elle également déclaré. 

"Et nous avons un très fort soutien de la part de nos alliés européens pour avancer ensemble", a-t-elle assuré.

Plus largement, la secrétaire au Trésor s'inquiète des conséquences de ces tensions géopolitiques sur les prix de l'énergie, alors que les Etats-Unis font déjà face à leur plus forte inflation depuis 40 ans.

Cet article a reçu 1 commentaires