Des navires de guerre chinois et américain dans le Détroit de Taïwan

AFP

2 min
Le destroyer américain USS Curtis Wilbur lors d'un exercice de tir, le 15 janvier 2016 en mer de Chine du Sud
Lt.j.g JONATHAN PETERSON (US NAVY/AFP/Archives)Le destroyer américain USS Curtis Wilbur lors d'un exercice de tir, le 15 janvier 2016 en mer de Chine du Sud

Le Détroit de Taïwan est une zone éminemment sensible

Un porte-avions chinois et un navire de guerre américain ont navigué vendredi dans le le Détroit de Taïwan, qui sépare l'ïle de Taïwan de la Chine continentale, ont annoncé les ministères taïwanais et américain de la Défense avant l'entretien téléphonique très attendu entre le président américain Joe Biden et son homologue chinois Xi Jinping.

Dans un court message, le ministère taïwanais de la Défense a confirmé le passage vendredi dans le Détroit de Taïwan du porte-avions chinois Shandong.

"Nous soulignons que nous sommes avertis et surveillons tous les porte-avions et navires de l'APL (Armée Populaire de Libération chinoise) évoluant dans les environs du Détroit de Taïwan", a prévenu le ministère.

Dans un mail, le département américain à la Défense a annoncé ensuite qu'un "de nos destroyers" avait traversé vendredi le Détroit de Taïwan.

Le Détroit de Taïwan est une zone éminemment sensible, Pékin considérant Taïwan, île démocratique et autonome, comme faisant partie de son territoire et ayant exprimé sa volonté de s'en emparer un jour, par la force si nécessaire.

Les Etats-Unis, principal allié de Taïwan, considèrent le détroit comme une zone maritime internationale et ont envoyé des navires de guerre dans le secteur pour y mener des opérations de défense de "la liberté de navigation".

L'annonce du ministère taïwanais de la Défense est intervenue avant la conversation entre les chefs d'Etat américain et chinois consacrée à la situation en Ukraine. Selon les médias chinois, le président chinois Xi Jinping a déclaré au cours de cet entretien que des conflits militaires entre Etats n'étaient "dans l'intérêt de personne".

Il a notamment souligné qu'il incombait aux Etats-Unis et à la Chine, en tant que membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, d'assumer leurs "responsabilités internationales et de travailler à la paix (...) dans le monde".

Les mouvements de navires de guerre dans le Détroit de Taïwan, d'une largeur de 180 km, ne sont pas rares.

Cet article a reçu 3 commentaires