R. Abramovich fait partie de la délégation russe aux négociations d'Istanbul, selon R. Erdogan

i24NEWS

2 min
Roman Abramovich, écoute le président turc Recep Tayyip Erdogan pendant la réunion des délégations russe et ukrainienne pour des pourparlers à Istanbul, en Turquie, le mardi 29 mars 2022.
Turkish Presidency via APRoman Abramovich, écoute le président turc Recep Tayyip Erdogan pendant la réunion des délégations russe et ukrainienne pour des pourparlers à Istanbul, en Turquie, le mardi 29 mars 2022.

M. Abramovitch a été vu lors des négociations de mardi à Istanbul

L'oligarque russo-israélien Roman Abramovitch, sanctionné par les nations occidentales en raison de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, faisait partie de la délégation de Moscou lors de négociations à Istanbul cette semaine, a déclaré le président turc Tayyip Erdogan, selon l'agence de presse Reuters.

M. Abramovitch a été vu lors des négociations de mardi à Istanbul. Toutefois, le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov, a affirmé qu'il n'était pas un membre officiel de la délégation. Une vidéo l'a montré assis parmi les observateurs plutôt qu'à la table principale avec les équipes de négociation.

"Abramovitch a participé aux négociations en tant que membre de la délégation russe. Plutôt que de regarder qui était à la table, nous devrions regarder au nom de qui ils étaient là", a lancé M. Erdogan au diffuseur NTV selon Reuters.

"Si la Russie et [le président] Poutine ont préféré mettre Abramovitch dans leur délégation, cela signifie qu'ils croient en lui et lui font confiance", a-t-il ajouté.

Video poster

Le mémorial israélien de la Shoah, Yad Vashem, a annoncé plus tôt ce mois-ci, sa décision de suspendre son partenariat avec l'un des ses plus grands donateurs, Roman Abramovitch, sanctionné par le gouvernement britannique en représailles à l'invasion russe de l'Ukraine.

Propriétaire du club anglais de football de Chelsea, Roman Abramovitch, 55 ans, avait jusqu'à présent été épargné par la vague de sanctions prises par le Royaume-Uni contre des personnes et entités liées au pouvoir en Russie, après le début de l'offensive le 24 février.

Cet article a reçu 0 commentaires