Coupe du monde de football des avocats: boycott du Maroc en raison de la participation d'Israël

i24NEWS

3 min
Drapeaux israélien et marocain
JACK GUEZ, JODY AMIET / AFPDrapeaux israélien et marocain

"Nous revenons à une période sombre de l'histoire"

L'Ordre des avocats du Maroc a décidé de boycotter la Coupe du monde de football des avocats, (appelé Mundiavocat), à Marrakech en raison de la participation d'équipes israéliennes, a rapporté mercredi Channel 12.

L'organisme qui organise le tournoi s'est adressé aux représentants des équipes en Israël et leur a demandé de ne pas se rendre à la compétition.

Pour le tournoi annuel, qui se déroule cette année du 7 au 15 mai 2022, pas moins de 3 groupes d'avocats d'Israël devaient partir en provenance de Tel-Aviv, Haïfa et Nazareth.

Video poster

Selon les annonces du barreau marocain, la décision de boycotter les groupes israéliens a été prise dans le contexte de la "position historique du barreau marocain contre la normalisation" avec Israël. 

Le barreau marocain se dit également "fier de l'énorme sacrifice et du soutien inconditionnel à la question palestinienne", tout en critiquant la possibilité que le drapeau israélien soit hissé lors du tournoi.

"Afin de protéger l'existence de l'ensemble de l'événement, il vous est demandé de ne pas venir au Maroc le 7 mai pour concourir au Mundiavocat. Nous sommes vraiment désolés de la décision qui nous a attristés, à la lumière de la relation que nous avons établie depuis longtemps avec les avocats israéliens", ont écrit les organisateurs du concours aux équipes israéliennes.

Les organisateurs ont ajouté qu'ils avaient l'intention de rendre aux Israéliens tout l'argent qu'ils avaient dépensé pour participer au tournoi. Cependant, les avocats israéliens affirment que l'argent qui leur a été promis ne comprend que l'inscription au tournoi, mais non les sommes dépensées pour les billets d'avion et les hôtels.

Video poster

Le président de l'Association du Barreau d'Israël, Avi Chimi, a déclaré que le barreau "qui est un organe apolitique qui promeut les valeurs d'égalité, de respect des autres, est surpris et choqué par la décision de boycotter Israël".

"J'ai lancé un appel aux chefs de cabinets d'avocats du monde entier pour demander la levée du boycott et l'annulation de leur participation. Dans le même temps, j'ai lancé un appel au ministre de la Justice Gideon Saar et il travaille dur pour annuler la décision", a-t-il affirmé.

"J'ai lu la lettre et je n'y crois pas. Nous revenons à une période sombre de l'histoire. Je suis choqué. C'est un défi pour le barreau et les joueurs de l'Association du Barreau. C'est honteux", a réagi l'avocate Tami Ullman, présidente du barreau du district de Haïfa.

Cet article a reçu 38 commentaires