Quantcast i24NEWS - "Nous nous battrons pour Israël même au prix de pertes américaines" (général US)

"Nous nous battrons pour Israël même au prix de pertes américaines" (général US)

Le Général américain Richard M. Clark
Capture d'écran / i24NEWS
2.500 soldats US sont actuellement déployés aux côtés de 2.000 soldats israéliens pour un exercice commun

2.500 soldats américains sont actuellement déployés aux côtés de 2000 soldats israéliens dans le cadre d'un exercice militaire conjoint nommé "Juniper Cobra".

Il s'agit du neuvième du genre en Israël qui représente une réelle opportunité de tester l'efficacité de la défense anti-aérienne, face aux plus de 100.000 missiles du Hezbollah, de Syrie et des missiles balistiques longue portée en provenance d'Iran.






"Notre exercice est basé sur des scénarios complexes et adaptés à la situation sur le terrain aujourd'hui. C'est la première fois que nous prendrons en compte tous les fronts et toutes les menaces qui pèsent sur nous, à nos frontières et au-delà," a déclaré le brigadier-général israélien Zvika Haimovitch, commandant de la défense anti-aérienne.

"Notre armée sait se défendre toute seule, mais nous disposons d'un composant supplémentaire à cette force, la coopération en temps réel avec les Etats-Unis," a-t-il précisé.

Capture d'écran/ i24NEWS



"Notre pays est déterminé, nos dirigeants sont engagés à ce que, lorsque le gouvernement israélien nous le demandera, nous serons prêts à opérer et être là. C'est l'objectif de cet exercice," a affirmé de son côté le général américain Richard M. Clark.

"Lorsque l'ordre nous sera donné, nous n'aurons pas à réfléchir à ce qu'il faut faire. Nous agirons ! Nous serons prêts à nous battre car nous sommes engagés pour assurer la sécurité d'Israël, même au prix de blessés américains " a-t-il ajouté.

C'est en 1991, au-cours de la guerre du Golfe que les systèmes de défense anti-aérien américain "Patriot" ont été utilisés pour la première fois en Israël.

Vingt-sept ans plus tard, leur nouveau modèle va être utilisé au-cours de cet exercice, de même que la "Fronde de David", les systèmes anti-missiles baptisé "Flèche 2 et 3" et la nouvelle génération des "Dômes de Fer".

Capture d'écran / i24NEWS

"Je peux confirmer que nos batteries de missiles Patriot ont connu de sérieuses mises à jour ces dernières années et qu'il est aujourd'hui différent de ce qu'elles étaient pendant la première guerre du Golfe. Le Patriot a plusieurs fois été opérationnel ces dernières années mais je ne peux pas en dire davantage,"a indiqué le lieutenant Mihal Kazman, commandante de batterie du missile Patriot.

"Notre souhait est que cette coopération s'inscrive sur la durée et ne s'arrête pas à ces deux semaines d'entraînement. Mais au final, notre volonté est d'assurer la sécurité de la région," a insisté le colonel David E. Shank.

Habitués à servir dans des opérations offensives loin de ses frontières, les Etats-Unis prouvent, aussi en Israël, ses capacités à consolider la défense anti-aérienne de ses alliés.

Matthias Inbar, journaliste pour i24NEWS et spécialiste des questions militaires, a contribué à cet article.

Commentaires

(5)

Les Israéliens méritent d'avoir des alliés tels que les Américains, ils comptent surtout sur eux-mêmes et sur leur SEREL qui manque tant aux "pacifistes" européens!

Pacifistes...

Blanc bonnet et bonnet blanc.

Les américains doivent être contents d'avoir Israël comme allié !

Si les pays arabes avaient pu mettre de l eau dans leur vin si je puis dire et qu ils mettraient fin à une ou quelques unes d anciennes croyances réductrices et bien sûr amis acceptants d Israel,encore des guerres stupides éviteraient d être utilisatrices d armes de tous poils de crédits par ceux la même qui leur vendent ces armes et mettent tout le monde dans le cercle vicieux des affaires et la banalité de haines ancestrales payées par les peuples des pays incriminés.

8Article précédentRéfugiés palestiniens: la France réaffirme son soutien à l'UNRWA
8Article suivantJean-Yves Le Drian en visite en Israël les 25 et 26 mars