Quantcast i24NEWS - Paris accorde 14 millions d'euros d'aide militaire au Liban

Paris accorde 14 millions d'euros d'aide militaire au Liban

Le ministre libanais de la Défense Yaacoub Sarraf participe à une table ronde pendant la Conférence de Munich sur la sécurité, le 13 février 2018
THOMAS KIENZLE (AFP)
Une réunion est prévue le 15 mars à Rome pour mobiliser des aides en faveur des forces armées libanaises

Paris a accordé 14 millions d'euros d'aide militaire au Liban, au profit de ses forces armées nationales, a-t-on appris jeudi auprès de l'entourage de la ministre française des Armées Florence Parly.

Cette annonce intervient à l'occasion de la visite à Paris du ministre libanais de la Défense Yaacoub Sarraf, qui devait s'entretenir avec son homologue française jeudi soir.

Cette aide prendra essentiellement la forme de cession d'équipements, à hauteur de 12,8 millions d'euros. La France fournira aux forces libanaises des capacités anti-char, soit une centaine de missiles Hot et plusieurs équipements associés (simulateurs, pièces de rechange...).

En 2016, Paris et Beyrouth avaient déjà conclu un accord de coopération renforcée ayant entraîné la livraison par la France de véhicules de l'avant blindés (VAB) munis d'une capacité de missiles anti-char Hot.

La France s'engage également pour "une série d'équipements spécifiques à certaines unités, comme les tireurs d'élite, les troupes de montagne et les forces d'intervention".

Paris prévoit également de prodiguer des formations aux forces armées libanaises, "en particulier dans le domaine de la lutte contre les IED (engins explosif improvisés, ndr)", précise-t-on de source gouvernementale française.

"L'objectif est de renforcer la capacité d'action autonome de l'armée libanaise", et par là même "renforcer l'État libanais", commente-t-on dans l'entourage de la ministre.

Une réunion est prévue le 15 mars à Rome pour mobiliser des aides en faveur des forces armées libanaises.

Des élections législatives doivent se tenir en mai au Liban, le premier scrutin parlementaire depuis neuf ans dans ce pays, dans un contexte de tensions sécuritaires liées notamment au conflit syrien.

Le conflit qui ravage la Syrie depuis 2011 a fait plus de 340.000 morts et jeté des millions de déplacés et réfugiés sur la route de l'exil. Près d'un million d'entre eux ont trouvé refuge au Liban où ils vivent, pour la plupart, dans une extrême pauvreté, selon l'ONU.

Présente depuis 1978 au Liban, la France est l'un des principaux pays contributeurs de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL), avec environ 700 militaires français déployés dans le sud du pays, près de la frontière avec Israël. 

Commentaires

(8)

Top pour le Hezbollah !!!

14 millions c'est pas énorme par rapport au soutien iranien. Mais La France ne veut pas froisser Téhéran c'est vrai... Diplomatie diplomatie quand tu nous tiens. Ils n'aident pas Israël ? Bizarre ...

la lâcheté de la France ,c'est pour qui cette armement pour le Hezbollah ou pour les Libanais mais , face à qui ? a israel !

Vous vous n’avez pas besoin d’aide, vous êtes tellement géniaux, riches, cultivés, puissants, et surtout élus.

Top pour reconstruire le Liban qui risque d’être détruit bientôt

La France finance-t-elle le Hezbollah donc le terrorisme ??? Le Hezbollah n'arrive plus à payer les S 400 et les S 300 ???

Armes antichars? Ce n'est sûrement pas pour combattre le Hezbollah qui ne doit pas en avoir beaucoup.

La France a toujours joué un jeu trouble dans les conflits internationaux et les ventes d’armes. C pas nouveau

8Article précédentWashington approuve un contrat militaire avec le Qatar malgré la crise du Golfe
8Article suivant"Le soutien de Trump est une bouffée d'air frais" (Netanyahou)