Quantcast i24NEWS - Rex Tillerson: pas encore de contact "direct" avec Pyongyang

Rex Tillerson: pas encore de contact "direct" avec Pyongyang

Left out of the loop? US Secretary of State Rex Tillerson was not consulted about Trump's shock decision to meet North Korea's leader
JONATHAN ERNST (POOL/AFP)

Les États-Unis n'ont pas encore eu de contact "direct" avec les dirigeants nord-coréens au sujet du sommet prévu des dirigeants des deux pays sur le programme nucléaire de Pyongyang, mais restent dans l'attente, a déclaré lundi à Abuja le secrétaire d'État américain, Rex Tillerson.

"Nous n'avons pas eu de retour direct de la part de la Corée du Nord bien que nous soyons dans cette attente (...), a-t-il dit à la presse alors qu'il effectuait au Nigeria la dernière étape d'une tournée africaine. 

L'annonce de ce sommet "est un développement très récent, il y aura plusieurs étapes (qui) seront nécessaires pour se mettre d'accord sur le lieu et la portée de ces discussions", a précisé le secrétaire d'Etat.

"Rien n'a été convenu" notamment à propos du lieu des discussions, après l'annonce du sommet historique entre le président américain Donald Trump et le leader nord-coréen Kim Jong Un.

"Les gens ont hâte d'avoir des réponses à toutes ces questions", a dit M. Tillerson, avant de conclure : "Je dirais de rester patient".

Le président américain a accepté la semaine dernière de rencontrer le leader nord-coréen d'ici à la fin mai pour parler de la dénucléarisation, confirmant une annonce faite dans un premier temps par un émissaire sud-coréen à Washington.

Pyongyang n'a pas encore réagi officiellement à cette annonce, mais son ambassadeur aux Nations unies, Pak Song Il, a déclaré au Washington Post que cette invitation résultait d'une "décision volontaire et ouverte" de Kim Jong Un.

Commentaires

(2)

Attendons nous à ce que ceux qui attendent, ne s’entendent pas sur leurs attentes.

Finalement, celui qui disait attendre ne s’attendait pas à son éviction.

8Article précédentEx-espion empoisonné: May pointe la responsabilité "très probable" de la Russie
8Article suivantDonald Trump recevra le prince héritier saoudien le 20 mars (Maison Blanche)