Quantcast i24NEWS - Erdogan réunit des dirigeants du monde musulman pour faire condamner Israël

Erdogan réunit des dirigeants du monde musulman pour faire condamner Israël

Turkey's President Recep Tayyip Erdogan has condemned the killing of dozens of Palestinians on the Gaza border
Matt Dunham (AFP)

Le président turc Recep Tayyip Erdogan accueille vendredi des dirigeants du monde musulman pour faire condamner l'Etat hébreu, mais peu de mesures concrètes sont attendues en raison de divisions.

Ce "sommet extraordinaire" de l'Organisation de la coopération islamique (OCI) aura lieu sous la présidence de M. Erdogan à Istanbul, où se déroulera également un immense rassemblement populaire de soutien aux Palestiniens dans l'après-midi.

M. Erdogan, qui s'est signalé par ses critiques extrêmement virulentes contre Israël depuis la mort lundi de 60 Palestiniens à Gaza, a dit espérer que l'OCI enverrait "un message très fort" lors de la réunion d'Istanbul.

La Turquie préside actuellement ce groupement, qui s'était déjà réuni en sommet à Istanbul en décembre à l'appel de M. Erdogan pour condamner la décision du président Donald Trump de transférer l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem.

Issu de la mouvance islamo-conservatrice, M. Erdogan se pose en ardent supporteur de la cause palestinienne et ne cache pas son soutien au mouvement islamiste terroriste palestinien Hamas à Gaza.

"Si le silence persiste face à la tyrannie israélienne, le monde va s'enfoncer rapidement dans un chaos où les bandits feront la loi", a lancé mercredi le président turc.

MENAHEM KAHANA (AFP)

Mais la réunion d'Istanbul se tient au moment où le monde arabo-musulman est miné par des divisions et des rivalités qui rendent peu probable toute mesure concrète à l'égard d'Israël.

L'Arabie saoudite, dont le ministre des Affaires étrangères Adel al-Jubeir est attendu à Istanbul, et ses alliés du Golfe ainsi que l'Egypte, voient d'un mauvais oeil le soutien de la Turquie d'Erdogan à des mouvements comme les Frères musulmans et le Hamas, et au Qatar, qu'ils cherchent à isoler.

Ryad et ses alliés, qui semblent avoir assoupli leurs positions vis-à-vis d'Israël, seraient en outre réticents à d'éventuelles actions susceptibles d'aliéner Washington dont ils espèrent le soutien pour endiguer l'Iran chiite, qu'ils voient comme la principale menace dans la région.

Outre le sommet de l'OCI, M. Erdogan doit s'adresser à un immense rassemblement populaire de soutien aux Palestiniens auquel il a appelé, sous le slogan de "Halte à l'oppression !".

Commentaires

(5)

c'est quand la date du prochain sommet.il n'y a que ca à retenir.

Erdogan le vaniteux qui essaye d exister sur la ecene internationale

Six jours ne leurs ont pas suffit pour comprendre qui protège et combat pour Israël. Ils peuvent se réunir et dire et vouloir faire toutes sortes de choses. Dans plusieurs combats , Israël n'avait pas besoin de combattre la victoire était déjà acquise.

Je ne trouve pas les 14 commentaires ??!

Un vrai homme

8Article précédentPoutine et Assad plaident pour la reprise du "dialogue politique" en Syrie
8Article suivantL'ONU se réunit en session extraordinaire pour décider de l'envoi d'enquêteurs internationaux à Gaza