Quantcast i24NEWS - "Le monde devrait aider Gaza seulement si le Hamas arrête la violence" (Mladenov)

"Le monde devrait aider Gaza seulement si le Hamas arrête la violence" (Mladenov)

UN envoy Nikolay Mladenov speaking to reporters in Gaza City.
MOHAMMED ABED (AFP)

"La communauté internationale devrait négocier une mesure visant à réhabiliter Gaza pour que le Hamas s'engage à mettre un terme à sa violence contre Israël", a déclaré lundi le coordinateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient, Nickolay Mladenov.

"Nous [l'ONU] devons travailler en étroite collaboration avec les Israéliens, les Palestiniens et les Egyptiens pour mettre en place une série de mesures pour aider les habitants de Gaza à survivre et à vivre dans de meilleures conditions", a affirmé M. Mladenov au Forum mondial de l'AJC à Jérusalem.

"Des mesures doivent être prises pour obtenir de la part des responsables de la situation à Gaza [le Hamas] un engagement pour maintenir une situation calme, la sécurité et à réduire la quantité de roquettes et d'attaques contre Israël", a-t-il estimé.

"Si nous pouvons faire cela, nous pourrions éviter une autre escalade, qui autrement semble presque inévitable parce que la situation est désespérée", a soutenu l'envoyé.

Mohammed ABED (AFP)

M. Mladenov affirme qu'il faut fournir des emplois dans l'enclave palestinienne et que l'eau et l'électricité doivent rester "disponibles".

"L'Egypte doit continuer à ouvrir le passage de Rafah," a-t-il ajouté.

"Les gens ont besoin d'une alternative au Hamas, à la radicalisation et à l'inaptitude de ceux qui devraient leur fournir des services, mais actuellement ils ne l'ont pas".

L'envoyé de l'ONU a été l'une des personnes-clés pour formuler un plan pour Gaza avec le généralYoav Mordechai, ancien chef du coordonnateur des activités gouvernementales dans les Territoires.

M. Mladenov s'est exprimé au lendemain de la réunion dimanche du cabinet de sécurité israélien pour tenter d'établir un plan visant à contrecarrer la crise humanitaire dans l'enclave palestinienne.

La violence à la frontière entre Israël et Gaza au cours des dix dernières semaines a suscité la crainte d'une nouvelle guerre entre le Hamas et Israël alors que le président américain Donald Trump s'apprête à dévoiler un plan de paix pour mettre fin au conflit israélo-palestinien.

"La situation à Gaza est sur le point d'exploser. S'il y a une priorité que nous partageons tous c'est d'éviter une autre guerre à Gaza et cela signifie agir aujourd'hui avant que ça n'explose," a lancé M. Mladenov

"Les factions palestiniennes elles-mêmes n'ont pas réussi à répondre à leurs propres attentes, à réparer cette division et à ramener un gouvernement légitime au contrôle de Gaza", a conclu M. Mladenov.

Commentaires

(7)

Ou est mon commentaire s’il vous plaît merci d’avance

Foutaise

Il ne peut y avoir de dialogue avec des gens qui ont été nourris à la haine du juif...a part une lobotomie générale, je ne vois aucune solution car leur but est de rayer Israël de la carte...mais il sont oubliés qu'aujourd'hui il y a des Israéliens qui revendiquent leur terre...

Il faut se débarrasser du Hamas voilà la. Solution ...la population a peur du Hamas ...voilà

Réduire les attaques de roquettes? Sa veut dire quoi? Que le Hamas au lieu d’envoyer par exemple 100 roquettes ils enverront 50? Il est impossible de faire confiance au Arabe qui ne jure que par la destruction d’Israel exactement comme l’Iran et les discours des Mollah que le monde entier écoute à chaque fois qu’un Mollah fait un discours , alors qu’Israel veut leurs apporter une meilleure qualité de vis , mais voilà les Mollah préfèrent avoir une bombe que d’apporter des solutions à son peuple

Puisque les palestiniens ne semblent pas dérangés par la perte de Gaza actuellement sous contrôle iranien. Nous pouvons procéder à une annexion. Abu Mazen pourra alors plus facilement s'occuper de ses affaires

Foutaises

8Article précédentL'Iran "sceptique" sur les intentions américaines en Corée du Nord
8Article suivant"L'Autriche soutient Israël et la lutte contre l'antisémitisme" (Sebastian Kurz)