Quantcast i24NEWS - "L'Autriche soutient Israël et la lutte contre l'antisémitisme" (Sebastian Kurz)

"L'Autriche soutient Israël et la lutte contre l'antisémitisme" (Sebastian Kurz)

Austrian Chancellor Sebastian Kurz places his hand on the Western Wall in Jerusalem during a Sunday June 10 2018 visit.
GPO/Avi Hayon

"L'Autriche soutient Israël et la lutte contre l'antisémitisme, non pas pour des raisons politiques ou économiques, mais dans le cadre d'une véritable amitié entre les nations et du devoir moral du peuple autrichien pour ce pays ainsi que pour l'humanité," a déclaré lundi le chancelier autrichien Sebastian Kurz dans le cadre de la deuxième journée de la conférence AJC (American Jewish Committee) à Jérusalem.

"Il y a 70 ans, Israël a été construit malgré la Seconde Guerre mondiale et aujourd'hui Israël est un bastion de la démocratie et de la liberté au Moyen-Orient. Des Juifs du monde entier ont commencé à construire leur pays à partir de rien, et aujourd'hui Israël est un leader mondial dans l'innovation et la technologie," a-t-il affirmé devant l'auditoire.

M. Kurz a rappelé la "bravoure" et le "courage" des pionniers de l'Etat hébreu qui "ont fait de leurs espoirs et leurs rêves une réalité."

Le chancelier autrichien a évoqué la tragédie de la Shoah durant la Seconde Guerre mondiale et a reconnu que "beaucoup de gens en Autriche n'ont rien fait pour combattre le régime nazi".

"Se souvenir, c'est admettre la vérité. A cette époque, de nombreux Autrichiens ont soutenu un système qui a tué plus de 6 millions de Juifs de toute l'Europe. Il a fallu longtemps à l'Autriche pour être honnête avec son passé", a-t-il reconnu devant l'auditoire.

(AP Photo/Sebastian Scheiner)

"Par conséquent, l'Autriche doit supporter un lourd fardeau. L'Histoire ne peut pas être réécrite mais je tiens à vous assurer que nous savons qu'en raison de notre Histoire, nous avons une grande responsabilité," a-t-il souligné.

M. Kurz a assuré qu'en vertu de la nouvelle législation autrichienne, toute activité néonazie, y compris la négation de l'Holocauste, est strictement interdite.

"Mais nous ne devons pas compter seulement sur la législation, mais aussi sur l'éducation," a-t-il ajouté.

"L'éducation est la clé pour empêcher les nouvelles éditions de répéter les échecs du passé. Par conséquent, nous avons cultivé une culture du souvenir dans nos écoles et notre objectif est d'amener le plus d'étudiants possible à des sites commémoratifs comme Mauthausen en Autriche afin qu'ils puissent voir de leurs propres yeux les maux commis dans le passé,", a-t-il exposé.

Le chancelier de 31 ans a également annoncé que le gouvernement a décidé de soutenir la création d'un nouveau mémorial à Vienne.

"C'est un monument qui sera un lieu de mémoire personnel pour les survivants, les enfants et les petits-enfants des victimes, et nous tous ensemble".

Par ailleurs, M. Kurz avait déjà annoncé dimanche que le gouvernement autrichien financerait un nouveau centre d'étude du patrimoine de l'Holocauste à Yad Vashem pour un montant d'un million d'euros.

"Une responsabilité morale"

"La leçon la plus importante du passé est que nous devons préserver la primauté du droit, notre démocratie, et lutter contre tout extrémisme et intolérance qui existent parmi nous. Personnellement, je considère cela comme intolérable et inacceptable, que presque 100 ans après la Shoah, il y a encore de l'antisémitisme dans notre monde," a déploré le chancelier.

Haim Zach (GPO)

Sébastien Kurz a mentionné qu'il était "important" pour lui que son gouvernement contienne un programme "actif, formel et clair" en faveur d'Israël.

"Nous soutiendrons Israël chaque fois qu'il se sent menacé. C'est de notre devoir et notre intérêt. La sécurité d'Israël ne peut pas être négociée. Nous comprenons les menaces contre Israël et condamnons donc toute forme de violence contre le pays.

"Israël est un petit pays puissant et ne peut pas se permettre de perdre une seule bataille. Si vous perdez, ce sera une tempête et l'Autriche rappellera à tous ses partenaires au Moyen-Orient qu'Israël est là pour rester".

Sur le même sujet :

"M. Kurz comprend le boycott des ministres d'extrême droite" (Deutsch à i24NEWS)

Commentaires

(6)

Ce Chancelier Autrichien est excellent parcequ il est sincère !!

Bravo Mr Kurz je serai fier d’être Autrichien!

Ce n'est pas macaron qui doit prendre la défense des juifs français qui habite en Israël qui tiendra un discours pareil.On peut croire que les juifs français habite à Gaza.

Trois fois le même sms posté et écrit en charabia! Un texte misérable et illisible! Décidément ces commentaires sont d’une nullité crasse !!

bravo kurz

bravo Monsieur Kurz. un homme de bien. un homme de vérité.

8Article précédent"Le monde devrait aider Gaza seulement si le Hamas arrête la violence" (Mladenov)
8Article suivantAzerbaïdjan: le président s’affiche devant un système lance-missiles israélien récemment acquis