Quantcast i24NEWS - Azerbaïdjan: le président s’affiche devant un système lance-missiles israélien récemment acquis

Azerbaïdjan: le président s’affiche devant un système lance-missiles israélien récemment acquis

Azerbaijani President Ilham Aliyev walks in front of the Israeli-made LORA artillery system at a military base on June 11 2018.
Azerbaijan Presidency Press Service

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev s’est affiché lundi devant un système lance-missiles de pointe fabriqué par l’entreprise Israel Aerospace Industries Ltd et acquis par l’Azerbaïdjan dans le cadre du dernier accord d'armement passé avec l’Etat hébreu.

D’après les agences de presse locales citées par le bureau du président azerbaïdjanais, c’est lors de l’inauguration d’une nouvelle unité de missiles pour l’armée que cet événement a eu lieu.

M. Aliyev a inspecté une rangée de véhicules faisant partie du système LORA (Long Range Artillery Weapon System, en français ‘Système d’artillerie à longue portée’), fabriqué par l’entreprise israélienne qui a déclaré que son produit est "capable de viser en profondeur des cibles stratégiques sur des territoires ennemis depuis des plates-formes mobiles ou maritimes".

L’année dernière, cette entreprise a annoncé avoir conduit le lancement-test d’un navire cargo maritime "en conclusion de plusieurs accords concernant le système", qui a une portée maximum de 400 kilomètres.

L'Azerbaïdjan, frontalier de l'Iran, est en conflit avec l'Arménie voisine au sujet de la région contestée du Haut-Karabakh.

Le Premier ministre israélien et son ministre de la Défense se sont tous deux rendus à Bakou, capitale azerbaïdjanaise, au cours des dernières années.

Lors de la visite de Benyamin Netanyahou en 2016, le président Aliyev a déclaré que son pays avait dépensé 5 milliards de dollars (4,2 milliards d’euros) pour acquérir des équipements militaires israéliens.

L'Azerbaïdjan est le troisième plus grand marché d'armes de l’Etat hébreu avec 137 millions de dollars (116 millions d’euros) d'achats en 2017.

GPO

Cependant, le gouvernement azerbaïdjanais - qui est contrôlé par la famille du président local depuis 1993 - entretient des liens de plus en plus étroits avec l'Iran depuis l'arrivée au pouvoir du président Hassan Rouhani.

Le mois dernier, le ministère azerbaïdjanais des Affaires étrangères a démenti un reportage des médias locaux indiquant que des espions israéliens avaient utilisé son pays pour secrètement faire passer une gigantesque quantité de dossiers nucléaires iraniens vers l’Etat hébreu. Le président Netanyahou s’était ensuite servi de ces documents pour prouver que Téhéran avait "menti sur son programme nucléaire militaire" et qu’il n’avait "pas respecté les conditions de l'AIEA".

Israël est l’un des principaux fournisseurs mondiaux d’équipements militaires et garde férocement les informations concernant ses exportations.

Cependant, certaines données sur les accords avec l'Azerbaïdjan ont été publiées dans les médias. Le mois dernier, une enquête menée par une chaîne de télévision tchèque a révélé que l'Azerbaïdjan utilisait le territoire israélien pour importer secrètement des articles de défense venant de République tchèque, défiant ainsi l'interdiction des exportations d'armes la concernant, suite à son conflit avec l’Arménie.

Selon le reportage, des avions tchèques étaient partis de Slovaquie pour Israël, transportant des armes venues de République tchèque.

Un ‘drone suicidaire’ fabriqué par un autre fabricant d'armes israélien, Aeronautics Ltd., aurait également été utilisé en Arménie lors d’un combat mené par l’Azerbaïdjan.

L’entreprise avait démenti cette information alors que le ministre israélien de la Défense avait indiqué qu’une enquête était en cours selon le quotidien Haaretz.

Les groupes de défense des droits de l’homme avait quant à eux condamné les abus commis par le gouvernement autoritaire d’Aliyev. Selon des observateurs internationaux, les élections en Azerbaïdjan se tiennent de façon non-libre.

Commentaires

(1)

C’est une honte pour Israël qui ne peut plus, hélas, comme exemple en matière de moralité. Plus que tout l’argent gagné en vendant des armes à des républiques bananières musulmanes, Israël s’honorerait en reconnaissant d’urgence le génocide du peuple arménien par la Turquie. De plus, toutes ces armes sont faites pour attaquer la république d’Armenie.. Le cynisme israélien ne déçoit beaucoup. J’attends une réaction saine mais tardive de la Knesset.

8Article précédent"L'Autriche soutient Israël et la lutte contre l'antisémitisme" (Sebastian Kurz)
8Article suivantLes Etats-Unis sanctionnent une entreprise israélienne en lien avec la Russie