Quantcast i24NEWS - Macron appelle les alliés à "ne pas fragiliser" l'Otan (Elysée)

Macron appelle les alliés à "ne pas fragiliser" l'Otan (Elysée)

Le président français Emmanuel Macron serre la main du secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg à Bruxelles, le 11 juillet 2018
Tatyana ZENKOVICH (POOL/AFP)

Emmanuel Macron a appelé mercredi les membres de l'Otan à "ne pas fragiliser l'Alliance", sur fond de tensions entre Donald Trump et Angela Merkel sur les engagements financiers dans la défense collective, a déclaré l'Elysée.

Le chef de l'Etat a "appelé" les dirigeants des 28 autres Etats membres de l'Otan à "ne pas fragiliser l'Alliance", à l'occasion de la première réunion dans le cadre du sommet qui s'est ouvert en début d'après-midi au siège de cette organisation à Bruxelles, selon la présidence.

Tatyana ZENKOVICH (POOL/AFP)

Cette réunion à huis clos s'est ouverte dans "une ambiance générale plutôt bonne et constructive", a souligné l'Elysée. Les heures précédentes avaient été marquées par de nouvelles critiques de Donald Trump, qui s'en est pris à l'Allemagne, jugeant qu'elle était "complètement contrôlée par la Russie".

Au cours de sa courte intervention, le président français a averti qu'une désunion de l'Otan "serait à terme la source de dépenses encore plus importantes" pour ses membres, confrontés alors à un "contexte encore plus incertain" en Europe.

Pour lui, même si les médias parlent beaucoup de désunion, l'Otan "démontre sa capacité à faire et à rassurer" et que "la réaction des Alliés a été à la hauteur des défis posés par l'environnement stratégique" ces dernières années, selon l'Elysée.

Pour l'avenir de l'Organisation, Emmanuel Macron a insisté sur quatre priorités : la "crédibilité des moyens de défense collective", "l'efficacité dans la lutte contre le terrorisme et dans les opérations", "la modernité dans la gestion des ressources", pour laquelle l'Otan doit être "exemplaire", et "l'unité de l'Alliance", a précisé la présidence française.

Il a réaffirmé que "l'unité n'était pas possible sans un partage équilibré des charges et des responsabilités" entre les pays membres et que "les Européens avaient bien compris ce message", soulignant que "la France tiendra ses engagements". Ceux-ci figureront dans la loi de programmation militaire, qu'il promulguera vendredi et qui prévoit que les dépenses militaires atteindront en 2025 les 2% du PIB, le seuil promu par l'Otan.

Le président a en outre mis en avant "les efforts réalisés dans le cadre de l'Europe de la Défense", notamment l'initiative d'intervention récemment prise au sein de l'UE entre neuf pays dont la France, a ajouté l'Elysée.

A l'issue de la réunion, M. Macron a retrouvé Donald Trump pour un entretien bilatéral pour évoquer "le commerce, l'Otan et la Syrie" selon le président américain.

Commentaires

(6)

L'Allemagne est réunifiée, le bloc de l'est démantelé, la guerre froide est terminée, à quoi rime le maintien de l'OTAN ? Que l'UE, dont ni la Turquie ni les USA font partis, créée une force de sécurité et d'intervention semblerait normal.

café du commerce

Otan en emporte le vent

oh faite ôtant et onu ça sert à quoi mdrrr à rien du tout des rigolos

il faut toujours que ce cuistre de president français tire la couverture à lui meme quand il n'a rien à dire propos complaisamment colportés par les medias français (en pool) son staff de comm est en train de plancher sur le theme "comment profiter des bons resultatsde l'equipe de france de football" Aaretz svp n'effacez pas mon commentaire

toujours en train d'appeler les uns et les autres a l'aide... on dirait un petit garçon qui appel ses copains pendant la afsaka

8Article précédentLieberman appelle les Européens "hypocrites" à couper les liens avec l'Iran
8Article suivantAttentat antisémite: l'Argentine réclame à la Russie l'arrestation d'un responsable iranien