Quantcast i24NEWS - Syrie: accord sur une reddition des rebelles dans une zone près du Golan (OSDH)

Syrie: accord sur une reddition des rebelles dans une zone près du Golan (OSDH)

A file picture taken on August 22, 2017 shows Syrians returning home after crossing the Jordanian border near the town of Nasib following a US-Russia ceasefire brokered in the southern provinces of Daraa, Quneitra and Suweida
Mohamad ABAZEED (AFP/File)

Les rebelles de la province syrienne de Qouneitra, qui borde la partie israélienne du Golan, vont céder leurs territoires au régime en vertu d'un accord avec la Russie, alliée de Damas, a indiqué jeudi l'Observatoire syriendes droits de l'Homme (OSDH).

Les insurgés contrôlent depuis 2012 la majorité de la province de Qouneitra (sud-ouest) ainsi que la zone tampon séparant ce territoire du Golan.

"L'accord prévoit un cessez-le-feu, l'abandon (des rebelles) de l'artillerie moyenne et lourde et le retour des institutions gouvernementales", a précisé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Les forces de police se chargeront du contrôle du territoire situé dans la zone tampon, a-t-il ajouté, soulignant que les insurgés refusant l'accord pourront se rendre en territoire rebelle dans le nord de la Syrie.

Un membre de la délégation rebelle impliquée dans les pourparlers a confirmé qu'un accord avait été trouvé pour permettre aux forces gouvernementales d'entrer dans la zone tampon. Il n'était toutefois pas en mesure de dire à quelle date cela interviendrait.

L'agence officielle Sana a indiqué être au courant d'un accord permettant au régime de récupérer ses positions d'avant 2011, année du début de la guerre, sans donner plus de détails.

Selon l'OSDH, l'accord n'inclut pas les membres du groupe djihadiste Hayat Tahrir al-Cham, ancienne branche d'Al-Qaïda en Syrie.

Un autre accord conclu le 6 juillet par la Russie avait également entraîné, de fait, une capitulation des rebelles dans la province voisine de Deraa.

Par ailleurs, l'opération d'évacuation de tous les civils et combattants prorégime de Foua et Kafraya, les deux dernières localités assiégée de Syrie, encerclées depuis trois ans par des rebelles et djihadistes, a pris fin jeudi, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Les deux localités situées dans la province d'Idleb (nord-ouest) sont désormais vides "après l'évacuation de 6.900 personnes -civils et combattants prorégime", a affirmé le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Commentaires

(0)
8Article précédentSyrie: accord sur une reddition des rebelles dans une zone près du Golan (OSDH)
8Article suivantFacebook ne doit pas censurer pas les contenus négationnistes (Zuckerberg)