Quantcast i24NEWS - Trump a autorisé le "doublement" des taxes douanières sur l'acier et l'aluminium turcs

Trump a autorisé le "doublement" des taxes douanières sur l'acier et l'aluminium turcs

US President Donald Trump (L) and Turkey's President Recep Tayyip Erdogan (R), seen here at a recent NATO summit, have seen tensions between their countries rise on issues ranging from Turkey holding a US pastor to purchasing a Russian missile defence sys
Brendan Smialowski (AFP)
La Turquie a promis des représailles contre une mesure selon elle contraire aux règles de l'OMC

Le président américain Donald Trump a accru vendredi la pression sur Ankara, dont l'économie est déjà fragilisée, en annonçant une forte augmentation des taxes à l'importation sur l'acier et l'aluminium turcs.

"Je viens juste d'autoriser le doublement des taxes douanières sur l'acier et l'aluminium en provenance de Turquie puisque leur monnaie, la livre turque, descend rapidement contre notre dollar fort", a affirmé M. Trump dans un tweet.

"Nos relations avec la Turquie ne sont pas bonnes en ce moment", a-t-il conclu.

La Maison Blanche ayant déjà imposé en mars des tarifs douaniers supplémentaires à hauteur de 25% et 10% sur les importations d'acier et d'aluminium, cela signifie que ces produits seront désormais taxés à hauteur de respectivement 50% et 20%.

La Turquie a estimé de son côté que cette hausse des taxes affecterait les relations entre les deux pays, et a promis des représailles contre une mesure selon elle contraire aux règles de l'OMC.

"Les Etats-Unis devraient savoir que le seul résultat de telles sanctions (...) est d'affecter nos relations d'alliés", a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

"Comme toutes les mesures prises contre la Turquie, elles trouveront leur réponse", a ajouté le ministère, précisant que la décision "ignorait" les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

Le ministère a encore estimé que les commentaires faits par Donald Trump sur Twitter, étaient "impossibles à concilier avec le sérieux (d'un homme) d'Etat".

La livre turque enregistrait le même jour une spectaculaire baisse de 19% face au dollar après l'annonce du président américain.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a exhorté dans la foulée ses concitoyens à changer leurs devises étrangères pour soutenir la livre turque, affirmant qu'il s'agissait d'une "lutte nationale" contre la "guerre économique" déclarée selon lui contre Ankara.

La décision de Trump intervient au moment où la Turquie est embourbée dans une grave crise diplomatique avec les Etats-Unis au sujet d'un pasteur américain détenu par Ankara. Ces deux alliés au sein de l'Otan se sont imposés, la semaine dernière, des sanctions réciproques contre des responsables gouvernementaux.

Une rencontre entre de hauts diplomates américains et turcs mercredi n'a débouché sur aucune avancée notable en vue d'apaiser les tensions.

Commentaires

(0)
8Article précédentLavrov à Pompeo: Moscou "rejette catégoriquement" les nouvelles sanctions américaines
8Article suivant29 enfants tués au Yémen: le Conseil de sécurité de l'ONU veut une enquête "crédible"