Quantcast i24NEWS - Ahed Tamimi en "Une" du magazine Vogue Arabia

Ahed Tamimi en "Une" du magazine Vogue Arabia

La militante palestinienne Ahed Tamimi à la Fête de l'Humanité, à La Cournbeuve (Seine-Saint-Denis), le 16 septembre 2018
Christophe ARCHAMBAULT (AFP)

Ahed Tamimi, l'activiste adolescente palestinienne et prisonnière récemment libérée, a été choisie pour figurer en "Une" du magazine Vogue Arabia du mois d'octobre.

Elle est devenue une "icône de la résistance palestinienne" après avoir passé huit mois en prison pour avoir giflé deux soldats de l'armée israélienne.

"Depuis le 29 juillet, jour de ma libération de prison par Israël, je suis considérée comme une porte-parole de la cause palestinienne, ce qui n’est pas facile, car je n’ai plus d’intimité, et cela fait peser une lourde responsabilité sur mes épaules. Mais je n’ai pas le choix : c’est l’occupation qui me place dans cette position", confie-t-elle au magazine.

Tamimi est un visage connu dans la région depuis des années pour sa participation à des manifestations souvent violentes depuis son plus jeune âge. Certains membres de sa famille, dont un cousin, Ahlam Tamimi, ont été impliqués dans des attentats terroristes.

"Je participe à des manifestations et à des affrontements avec l'armée israélienne depuis que je suis toute petite. Beaucoup critiquent cela, mais pourquoi ne pas critiquer l'armée qui se place devant les enfants? Sous l'occupation, tout est un crime. Les gens ne devraient pas nous accuser," a-t-elle affirmé.

Elle a exprimé le souhait d'étudier le droit afin de "continuer la lutte pour la cause palestinienne au niveau mondial".

"L’interview de Vogue Arabia avec Ahed Tamimi constitue la dernière pièce du puzzle pour créer le nouveau visage de la machine à propagande palestinienne" a réagi Sacha Rojtman Dratwa, représentant du Congrès juif mondial.

"C'est une histoire parfaite pour les médias: une jeune Palestinienne aux cheveux blonds qui souffre de 'l'occupation' et a été emprisonnée en Israël", a-t-il ajouté.

Tamimi avait été invitée à la Fête du journal du Parti communiste français l'Humanité à La Courneuve, où elle a pris la parole devant des milliers de personnes massées devant la grande scène.

Commentaires

(14)

Plus de commentaires, plus de publicité.

une vraie marionnette manipulée par ses paires elle devrait balayer de sa porte

aie si elle continue comme ça elle va faire la une de Playboy

Désolée pour elle, mais je suis convaincu qu'elle finira mal. Tous ces tordus qui la manipulent l'emmènent tout droit dans le mur.

sympa pour elle. tour de monde gratos. elle va avoir la folie des grandeurs

kiko ils ont un avenir juste à côté en JORDANIE.

c'est à elle que macron va demander qui nommer dans le prochain gouvernement.

En attendant elle gonfle à vie d’œil Certainement un orgueil mal placé

Elle utilise bien sa cause perdue pour se faire du pognon

On verra si elle reverse tout aux plus démunis palestiniens

une icone

Comme il en faut peu pour certains d’être une icône !!!

Cheveux blonds pour un pays et un peuple de bronzés crépus, c est bizarre. N aurait elle pas des arrières grands parents feuj ???

Comme souvent chez les voisins d’Israel la violence est une cause d’admiration . En Israël nous admirons nos chercheurs ,nos médecins, nos biologistes .. qui ont pour vocation de sauver l’humanité. L’image que cette jeune fille donne est puérile . La force est plutôt du côté de ce jeune soldat qui reçoit des gifles sans broncher . Personnellement je les lui aurais rendu!

8Article précédentAhed Tamimi en "Une" du magazine Vogue Arabia
8Article suivantPlainte déposée contre la France pour crimes contre l'humanité