Quantcast i24NEWS - Khashoggi aurait été torturé et tué au consulat saoudien d'Istanbul

Khashoggi aurait été torturé et tué au consulat saoudien d'Istanbul

Khashoggi has been critical of some policies of the Saudi Crown Prince Mohammed bin Salman and Riyadh's intervention in the war in Yemen
OZAN KOSE (AFP/File)

L'éditorialiste critique du pouvoir saoudien et collaborateur du Washington Post aurait été torturé puis tué au sein du consulat d'Arabie saoudite à Istanbul en Turquie, a affirmé jeudi soir le journal américain, Citant des responsables turcs et américains.

Jamal Khashoggi n'a plus donné de signe de vie depuis son entrée le 2 octobre au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul.

Face aux soupçons de meurtre, Ryad dément et maintient, sans preuve à l'appui, qu'il a quitté le bâtiment.

Le quotidien américain soutient que les autorités turques détiennent des enregistrements audio et vidéo montrant comment le journaliste a été "interrogé, torturé puis tué" à l'intérieur du consulat, avant que son corps ne soit démembré.

"Les enregistrements montrent qu'une équipe de sécurité saoudienne a détenu Jamal Khashoggi dans le consulat, avant de le tuer et de démembrer son corps", écrit le Washington Post. Une "équipe d'assassinat" de 15 personnes aurait d'ailleurs été envoyée depuis Riyad vers la capitale turque le jour de la disparition du journaliste.

Le corps démembré aurait ensuite été "mis dans des caisses avant d'être transféré par avion hors du pays", selon le journal.

Côté turc, des images de vidéosurveillance tournées à l'extérieur du consulat ont déjà été diffusées par les médias, montrant le journaliste y entrer puis un va-et-vient de véhicules. Les Saoudiens ont rétorqué que les caméras de la mission diplomatique ne fonctionnaient pas ce jour-là.

Se montrant sceptique, le président Erdogan a souligné que l'Arabie saoudite avait les systèmes de vidéosurveillance "les plus avancés". "Si un moustique sort, leurs systèmes de caméras vont l'intercepter", a-t-il ironisé.

"Cet incident s'est déroulé dans notre pays. Nous ne pouvons rester silencieux", a-t-il prévenu.

Le journaliste s'est exilé en 2017 aux États-Unis, après être tombé en disgrâce à la cour du prince héritier.

(avec AFP)

Commentaires

(4)

Erdogan veut savoir si les droits de l’homme (qu’il connaît bien;) ont été bafoués par les Saoudiens ! C’est une tentative de se refaire une virginité mais personne n’est dupe !

Quelle honte d'assassiner un homme de cette façon

C est ça le comportement des amis des USa

Les Saoudiens font très fort , twin towers, al quaeda, l’islam wahabite rétrograde et violent, la propagande par Al Jazeera, et maintenant la liquidation d’opposants aux yeux de tous..

8Article précédentUS pastor back on trial in Turkey as calls grow for release
8Article suivantMoon appelle Washington à avancer sur une déclaration de paix