Quantcast i24NEWS - Turquie : le pasteur américain Brunson remis en liberté

Turquie : le pasteur américain Brunson remis en liberté

Un tribunal turc a remis vendredi en liberté le pasteur américain Andrew Brunson, dont la détention puis l'assignation à résidence en Turquie sont au coeur d'une grave crise entre Ankara et Washington.

Le tribunal, à Aliaga dans la région d'Izmir (ouest), a condamné le pasteur à trois ans et un mois de prison mais l'a remis en liberté en tenant compte du temps qu'il a déjà passé en prison et de son comportement pendant son procès.

Il s'est vu infliger cette peine de prison après avoir été reconnu coupable de "soutien à des organisations terroristes", en l’occurrence le Parti des Travailleurs du Kurdistan (PKK, séparatistes kurdes) et le réseau de Fethullah Gülen, le prédicateur accusé par Ankara d'avoir orchestré le putsch manqué de juillet 2016.

Le tribunal a en outre accédé aux demandes du parquet de lever l'assignation à résidence et l'interdiction de quitter la Turquie imposées au pasteur américain Andrew Brunson, qui pourra ainsi quitter ce pays.

Le chargé d'affaires à l'ambassade américaine à Ankara Jeffrey Hovenier et Tony Perkins de la commission américaine sur la liberté religieuse dans le monde étaient présents au tribunal.

Andrew Brunson, qui gérait une petite église protestante à Izmir, est depuis fin juillet assigné à résidence, après avoir été incarcéré pendant un an et demi, poursuivi pour activités "terroristes" et espionnage. Des condamnations qu'il rejette en bloc.

La crise diplomatique alimentée par cette affaire entre les deux alliés au sein de l'Otan a provoqué un effondrement de la livre en août et exposé les fragilités de l'économique turque.

Au cours des audiences précédentes, la cour a à chaque fois refusé la libération du pasteur, mais ses proches et Washington semblent nourrir un certain optimisme quant à l'issue de celle de vendredi.

La chaîne américaine NBC news, citant deux responsables de l'administration américaine, a affirmé jeudi que le pasteur Brunson serait libéré aux termes d'un marché entre Ankara et Washington qui s'engagerait en contrepartie à "assouplir la pression économique sur Ankara".

Mandel Ngan (AFP/Archives)

Interrogée à ce sujet, la porte-parole de la diplomatie américaine Heather Nauert a affirmé ne pas avoir connaissance de l'existence d'un tel accord.

S'il est reconnu coupable, Andrew Brunson risque jusqu'à 35 ans de prison.

Son cas a été brandi par des conservateurs chrétiens américains, une importante base électorale pour le président Donald Trump qui a qualifié M. Brunson de "merveilleux pasteur chrétien" et d'"otage patriote".

Après que le tribunal a refusé de libérer le pasteur lors de la dernière audience, en juillet, Washington a haussé le ton et imposé une série de sanctions contre la Turquie.

Le 10 août, notamment, Washington a doublé les tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium de provenance turque, ce à quoi la Turquie a immédiatement répliqué avec une mesure similaire.

Outre le cas de Brunson, les Etats-Unis dénoncent aussi l'incarcération de plusieurs Américains en Turquie, dont Serkan Gölge, un scientifique de la Nasa, ainsi que de deux employés turcs de missions diplomatiques américaines.

Un autre dossier qui nourrit les tensions entre les deux pays est celui de la banque publique turque Halkbank, dans l'ex-directeur général adjoint Mehmet Hakan Atilla, a été condamné en mai par un tribunal américain à 32 mois de prison après avoir été reconnu coupable de contournement des sanctions américaines contre l'Iran.

Une amende colossale pourrait être infligée à Halkbank, une perspective qui inquiète le pouvoir turc, qui selon des informations de presse, souhaiterait parvenir à un compromis sur ce dossier dans le cadre d'un éventuel marché impliquant la libération de M. Brunson.

Commentaires

(1)

Allez erdogan baisse ton froc comme d’habitude,il faut pas avoir honte tu as pris l’habitude maintenant

8Article précédentTurquie : le pasteur américain Brunson remis en liberté
8Article suivantTurquie : le pasteur américain Brunson remis en liberté