Quantcast i24NEWS - Rencontre possible entre Trump et Poutine le 11 novembre à Paris

Rencontre possible entre Trump et Poutine le 11 novembre à Paris

US President Donald Trump and Russia's President Vladimir Putin attend a joint press conference after meeting in Helsinki
Brendan SMIALOWSKI (AFP)

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue américain Donald Trump pourraient se rencontrer à Paris le 11 novembre si les deux dirigeants participent aux cérémonies du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, a rapporté vendredi l'agence Ria, citant le ministère russe des Affaires étrangères.

La Russie est ouverte au dialogue et prête à envisager une heure et un lieu pour un nouveau sommet entre les deux dirigeants si Washington est également intéressé, a fait savoir le ministère.

En Août, Donald Trump, qui a renoncé à organiser un défilé militaire en novembre à Washington, avait annoncé qu'il se rendrait à Paris pour le centenaire de la fin de la Grande guerre.

Fin juillet, il avait fait savoir qu'il avait invité Vladimir Poutine à Washington à l'automne afin de "poursuivre le dialogue" avec l'homme fort du Kremlin, en pleine polémique, accusé d'avoir été trop conciliant avec son homologue lors d'un sommet à Helsinki.

Le 16 juillet, Trump et Poutine s'étaient rencontrés dans la capitale finlandaise pour un sommet extrêmement attendu tant sont multiples les contentieux entre les deux hommes.

Or le lendemain de cette rencontre, Donald Trump avait obstinément refusé de condamner Moscou pour l'ingérence dans la campagne présidentielle américaine, suscitant un tollé à Washington pour son ton résolument conciliant avec Poutine.

L'attitude du 45e président des Etats-Unis sur la question brûlante de l'ingérence russe dans la campagne 2016, attestée de façon unanime par les enquêteurs du FBI et les agences américaines du renseignement, avait provoqué la stupéfaction.

Donald Trump doit réaliser que "la Russie n'est pas notre alliée", avait lancé le chef de file des républicains au Congrès américain Paul Ryan.

Vladimir Poutine de son côté, avait réclamé, sur la chaîne américaine Fox News, que les relations américano-russes ne soient pas "prises en otages" par cette enquête, manifestation à ses yeux d'une "lutte politique interne aux Etats-Unis".

Commentaires

(1)

Je vois déjà la belle rencontre: Trump-Macron-Poutine, ah que ce sera beau !

8Article précédentTurquie: audience cruciale pour le pasteur Brunson, dont Washington exige la libération
8Article suivantIsraël: des fans de la chanteuse Lorde indemnisées après l'annulation de son concert