Quantcast i24NEWS - Disparition Khashoggi: une délégation saoudienne en Turquie

Disparition Khashoggi: une délégation saoudienne en Turquie

Khashoggi has been critical of some policies of the Saudi Crown Prince Mohammed bin Salman and Riyadh's intervention in the war in Yemen
OZAN KOSE (AFP/File)

Une délégation saoudienne est arrivée en Turquie pour des entretiens portant sur l'enquête sur le sort du journaliste saoudien dissident Jamal Khashoggi à Istanbul, au moment où Ryad est accablé par des révélations lui imputant sa disparition où son assassinat.

Une source diplomatique turque a déclaré vendredi que la délégation saoudienne était arrivée à Ankara. Selon l'agence de presse étatique Anadolu, elle devait rencontrer des responsables turcs pendant le weekend.

Ibrahim Kalin, le porte-parole de la présidence turque, a annoncé jeudi soir la formation d'un "groupe de travail" turco-saoudien pour tenter d'élucider le mystère de la disparition du journaliste.

L'éditorialiste critique du pouvoir saoudien et collaborateur du Washington Post n'a plus donné signe de vie depuis son entrée pour des démarches administratives le 2 octobre au consulat d'Arabie saoudite à Istanbul.

Des responsables turcs ont affirmé qu'il y avait été assassiné par des agents saoudiens. Ryad dément et maintient, sans preuves à l'appui, qu'il a quitté le bâtiment.

Jim WATSON (AFP/File)

Le Washington Post a avancé qu'Ankara aurait affirmé à Washington détenir des enregistrements audio et vidéo montrant comment Khashoggi a été "interrogé, torturé puis tué" à l'intérieur du consulat, avant que son corps ne soit démembré.

- Désaccord sur la fouille -

L'Arabie saoudite a donné mardi son feu vert pour une fouille de son consulat à Istanbul, mais celle-ci n'avait toujours pas eu lieu vendredi.

Ryad s'est félicité vendredi soir de la formation d'un groupe de travail chargé d'élucider les conditions de la disparition de Jamal Khashoggi, a indiqué une source officielle saoudienne.

Ce responsable cité par l'agence officielle saoudienne SPA a qualifié de "pas positif" la décision de la présidence turque "d'accepter la demande du royaume d'Arabie saoudite de réunir des spécialistes des deux pays pour déterminer les conditions de la disparition" du journaliste.

Par ailleurs, les quotidiens Sözcü et Milliyet ont rapporté vendredi que M. Khashoggi portait lorsqu'il est entré au consulat une "montre intelligente" connectée à un téléphone qu'il avait laissé entre les mains de sa fiancée, Hatice Cengiz.

Les deux journaux affirment que des enregistrements audio ont ainsi été transmis au téléphone et sont actuellement examinés par la justice. 

Toutefois, si Milliyet affirme que des cris et une querelle ont été enregistrés, Sözcü rapporte que des dialogues, mais pas de cris, peuvent être entendus dans cet enregistrement de "quelques minutes".

Commentaires

(0)
8Article précédentTurquie : le pasteur américain Brunson remis en liberté
8Article suivantONU: Bahreïn, Cameroun et Philippines élus sans compétition au Conseil des droits de l'homme