Quantcast i24NEWS - ONU: Bahreïn, Cameroun et Philippines élus sans compétition au Conseil des droits de l'homme

ONU: Bahreïn, Cameroun et Philippines élus sans compétition au Conseil des droits de l'homme

Le siège des Nations unies à New York, le 19 septembre 2017
Brendan Smialowski (AFP/Archives)

Le Bahreïn, le Cameroun et les Philippines ont été élus vendredi au Conseil des droits de l'homme par l'Assemblée générale des Nations unies lors d'un scrutin sans compétition jugé "ridicule" par certaines organisations de défense des droits humains.

Un tiers des sièges de cette instance de 47 membres basée à Genève étaient à pourvoir pour un mandat de trois ans (2019-2021). Une majorité de 97 voix sur les 193 pays composant les Nations unies était nécessaire pour être élu.

Tous les pays de l'ONU sont habilités à postuler au Conseil des droits de l'homme, a rappelé en début de séance la présidente de l'Assemblée générale, Maria Fernanda Espinosa Garces.

Vendredi, 18 candidats étaient en lice pour 18 postes à pourvoir. Tous ont été élus avec un nombre de voix bien supérieur à la majorité requise.

Pour la première fois depuis la création en 2006 de ce Conseil afin de promouvoir et protéger les droits humains à travers le monde, chaque région concernée par les votes s'était au préalable accordée sur les candidats, supprimant toute compétition entre Etats.

Bahreïn a recueilli 165 voix pour, le Cameroun 176 voix et les Philippines 165 voix. Parmi les autres candidats, l'Erythrée a obtenu 160 voix, la Somalie 170 voix et le Bangladesh 178 voix. L'élection des 18 candidats a été saluée par des applaudissements nourris en fin de séance.

Dans un communiqué, plusieurs ONG d'Europe, des Etats-Unis et du Canada (UN Watch, Raoul Wallenberg Center for Human Rights, Human Rights Foundation...), ont estimé que ces six pays ne sont "pas qualifiés" pour siéger au Conseil des droits de l'homme en raison de leurs faibles résultats dans ce domaine.

Commentaires

(5)

Ouf la planète est sauvée

Je comprends mieux pourquoi on veut tous nous mettre sous burkah !!!

Le Conseil des droits de l'homme se ridiculise encore plus.

vivement souhaitée

Malheureusement le ridicule ne suffit pas pour arrêter la mascarade et l'insulte qui signifie ces choix

8Article précédentDisparition Khashoggi: une délégation saoudienne en Turquie
8Article suivantParis: des tags antisémites retrouvés dans l'école de commerce HEC