Quantcast i24NEWS - Le prince héritier d'Abou Dhabi annule sa visite en France mardi

Le prince héritier d'Abou Dhabi annule sa visite en France mardi

Le Premier ministre français, Edouard Philippe (G), aux côtés du prince héritier d'Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, lors d'une visite au musée du Louvre Abu Dhabi, le 10 février 2018 dans la capitale des Emirats arabes unis
KARIM SAHIB (AFP)

Le prince héritier d'Abou Dhabi, Mohammed ben Zayed Al-Nahyane, qui devait être reçu mardi à Paris par le président français Emmanuel Macron, a annulé sa visite "en raison d'un imprévu", a annoncé l'Elysée vendredi soir sans plus de détails. 

Les deux pays recherchent une nouvelle date, précise-t-on de source française.

M. Macron, qui s'était rendu côté aux Emirats arabes unis en novembre 2017, devait notamment évoquer mardi "les sujets régionaux" avec l'homme fort des Emirats, allié de la France et proche du prince héritier saoudien MBS, un des acteurs clés du Golfe.

Sur place, Abou Dhabi est engagé au côté de l'Arabie saoudite dans la guerre au Yémen contre les rebelles Houthis, soutenus par l'Iran, grand rival régional de Ryad.

Les Emirats font aussi partie du groupe de pays ayant décidé de mettre au ban un autre pays de la région, le Qatar (important investisseur en France), qu'ils accusent de soutenir des groupes islamistes radicaux et de ne pas prendre assez de distance avec l'Iran.

AP Photo/Jon Gambrell

En Afrique, la France compte sur le soutien financier des Emirats (et de l'Arabie saoudite) pour le G5 Sahel, structure africaine ayant vocation d'assurer la sécurité et le développement des pays du Sahel, menacés par les djihadistes.

La visite de "MBZ" devait être "l'occasion d'approfondir le partenariat stratégique entre nos deux pays, de renforcer la coopération bilatérale en matière politique, économique, culturelle et éducative, et d'évoquer les sujets régionaux avec l'objectif de travailler ensemble à la paix et la stabilité au Moyen-Orient et en Afrique", avait indiqué l'Elysée avant l'annulation de cette visite.

Les Emirats arabes unis, groupement de différents émirats du Golfe, dont la capitale est Abou Dhabi, sont un des principaux clients de matériel militaire français et un allié stratégique de Paris, qui a une base aérienne militaire à Abou Dhabi.

MBZ est proche de Mohammed Ben Salmane, dit "MBS", le prince héritier saoudien, devenu homme fort du royaume. Ce dernier est actuellement au centre d'une vive polémique internationale après la disparition d'un journaliste saoudien dans les locaux de son consulat à Istanbul.

Commentaires

(1)

Ce sont de toute façon des visites inutiles

8Article précédentLibéré en Turquie, le pasteur américain Brunson attendu samedi à Washington
8Article suivantLes talibans disent avoir rencontré au Qatar l'émissaire américain pour l'Afghanistan