Quantcast i24NEWS - Détroit d'Ormuz: exercices militaires iraniens après l'entrée d'un porte-avions américain

Détroit d'Ormuz: exercices militaires iraniens après l'entrée d'un porte-avions américain

The USS Mitscher, part of a strike group led by the USS John C. Stennis aircraft carrier, sails as an Iranian Revolutionary Guard vessel shadows it on Friday, Dec. 21, 2018.
AP Photo/Jon Gambrell

L'Iran a lancé de nouvelles manoeuvres militaires dans et autour du détroit stratégique d'Ormuz reliant le golfe Persique au golfe d'Oman, au lendemain de l'entrée du porte-avions américain USS John C. Stennis dans la zone, a rapporté samedi la télévison d'Etat iranienne. 

Selon cette source, des hélicoptères de combat ainsi que des drones participeront autour de l'île Qeshm à ces exercices.

Vendredi, un porte-avions américain a pénétré dans le golfe Persique pour la première fois depuis le retrait en mai des Etats-Unis de l'accord nucléaire iranien.

L'arrivée de l'USS John C. Stennis intervient alors que les autorités iraniennes ont de nouveau menacé de fermer le détroit d'Ormuz, par lequel passe un tiers de la totalité des échanges pétroliers.

Une trentaine de navires appartenant au corps des Gardiens de la révolution islamique ont pouruisvi le porte-avions américain, et procédé à des tirs de missiles à proximité.

Un drone iranien a également été lancé afin d'observer les manoeuvres américaines.

L’USS John C.Stennis devrait rester dans la région pendant près de deux mois, afin d'effectuer différentes missions dans le Golfe, a rapporté l'Associated Press.

Début août, la République islamique avait effectué un exercice naval dans le Golfe, peu avant le retour des sanctions américaines à une date inhabituelle, l'Iran conduisant régulièrement des opérations de cette nature et de cette échelle plus tard dans l'année, à l'automne.

Un mois plus tôt, le président iranien Hassan Rohani avait par ailleurs averti que l'Iran pourrait fermer le détroit d'Ormuz.

"Nous sommes le garant de la sécurité de ce détroit depuis toujours, ne jouez pas avec la queue du lion, vous le regretterez", avait-il prévenu.

"Il est assez clair qu'ils essayaient d'utiliser cet exercice pour nous envoyer un message", avait alors réagi le général Joseph Votel, commandant des forces américaines au Moyen-Orient.

"Nous, nous sommes extraordinairement vigilants et nous surveillons tout changement" dans la région, avait-il ajouté.

Commentaires

(7)

Marrant les mollahs

L'Iran a droit de faire des exercices. Les USA n'accepeteraient pas la présence des navires dans l'Atlantique.

La toute petite queue du lionceau ...fallait il comprendre ! LOL ! Mdr !

C’est pas la queue d’un rat plutôt

Ça sent mauvais

L'Iran fait tout ce qu'il faut pour se faire vitrifier.

demonstration de force.

8Article précédentUSA: la Chine, la Russie et l'Iran "ont tenté d'influencer" les élections de mi-mandat
8Article suivantSyrie: la présence de troupes américaines était "une erreur" dès le départ (Iran)