USA: un organisme accusé de financer le terrorisme juif en Israël

i24NEWS

5 min
Meir Ettinger
TwitterMeir Ettinger

Un tribunal US ordonne à l'AP de payer une caution de 10 M de dollars pour les attentats terroristes en Israël

Don Emmert (AFP)
Don Emmert (AFP)Le tribunal fédéral de New York, le 15 octobre 2013

Cette accusation intervient après la diffusion d'un reportage ce mois-ci sur la chaîne israélienne Arutz 10 consacrée à l'ONG israélienne Honenu, qui apporte un soutien financier aux Juifs condamnés ou jugés pour violence contre les Palestiniens, notamment les auteurs des attaques "prix à payer" menées en Cisjordanie.

Le reportage a été diffusé peu après l'incendit criminel dans le village palestinien de Kfar Douma, où un bébé de 18 mois et son père ont trouvé la mort. Si aucun suspect n'a été encore arrêté, les extrémistes juifs sont soupçonnés d'en être les auteurs. Les assaillants ont notamment griffonné le mot "vengeance" en hébreu sur un des murs de la maison incendiée.

Depuis 2003, l'organisation Honenu mène plusieurs opérations de collecte de fonds américain à New York. En 2010, l'organisme, qui est exonéré d'impôt a levé 233.700 de dollars aux États-Unis, selon les déclarations de revenu. Certains estiment que les activités de Honenu ne sont pas différentes de celles des groupes palestiniens qui fournissent un soutien matériel aux terroristes.

"Honenu fait exactement ce pour quoi le Hamas et l'OLP ont été critiqués, à savoir un soutien personnalisé à ceux qui commettent des actes terroristes contre autrui", indique la plainte déposée lundi par l'association T'ruah (Appel rabbinique pour les droits de l'homme), au bureau du procureur général de l'Etat de New York Eric Schneiderman.

La plainte exhorte le procureur général à mener une enquête sur Honenu et son soutien fiscal, le Fonds central d'Israël, les deux organisme étant basés dans l'État de New York.

Un avocat de Honenu, Zion Amir, a déclaré à la chaîne israélienne Arutz 10 que l'organisation n'avait pas enfreint la loi.

"(Les membres de Honenu) respectent les décisions de la Cour", a-t-il dit. "Ils ne décident pas qui est bon et qui est mauvais, ils ne déterminent pas qui est coupable et qui est innocent. Ils opèrent dans les limites de la loi", a-t-il ajouté.

L'organisation Honenu a notamment apporté une aide juridique à Yigal Amir, l'assassin de l'ancien Premier ministre israélien Yitzhak Rabin, selon un rapport publié par l'organisme ProPublica en juillet 2014.

Une caution de 10 millions de dollars pour l'AP et l'OLP

Said Khatib (AFP/Archives)
Said Khatib (AFP/Archives)Des militants du Hamas le 30 juin 2014 à Deir al-Balah dans la bande de Gaza

Le juge américain a ainsi décidé que l'AP et l'OLP devront verser une caution de 10 millions de dollars et l'augmenter d'un million de dollars par mois jusqu'au procès en appel.

Il y a six mois un tribunal a ordonné le payement par l'OLP et l'AP de plus de 650 millions de dollars de dommages et intérêts à 10 familles américaines de victimes d'attentats commis en Israël il y a une quinzaine d'années.

Dans une démarche inhabituelle le 11 aoüt dernier, le secrétariat d'Etat américain avait demandé au juge de revoir le montant de la caution de crainte qu'une somme trop élevée ne provoque l'effondrement de l'Autorité palestinienne, ne ruine des années d'efforts diplomatiques américains et ne renforce encore un peu plus l'instabilité dans la région.

Le secrétaire d'Etat adjoint Antony Blinken avait en effet expliqué au juge de district George Daniels qu'une condamnation à un montant trop élevé pouvait "compromettre la capacité de l'AP à fonctionner en tant qu'autorité gouvernementale".

L'avocat des familles des victimes déploré le faible montant de la caution exigée par le tribunal, le qualifiant de "symbolique". Il a critiqué l'Autorité palestinienne et souligné qu'elle paye des salaires aux terroristes incarcérés dans les prisons israéliennes.

Un tribunal fédéral de Manhattan avait condamné en février l'Autorité palestinienne et l'OLP à verser 218.5 millions de dollars à des victimes américaines d'attentats terroristes commis entre 2002 et 2004 en Israël ainsi qu'à leurs familles.

La somme a automatiquement triplé en vertu d'une loi américaine anti-terroriste de 1992, faisant augmenter la somme à verser à 655,5 millions de dollars.

Les victimes américaines et leurs familles poursuivent l'Autorité palestinienne et l'Organisation de libération de la Palestine devant un tribunal fédéral pour obtenir réparation après six attentats commis entre 2001 et 2004 en Israël, qui ont fait au total 33 morts et 390 blessés.