Quantcast i24NEWS - UA: Abbas invitent les nations africaines à joindre le processus de paix

UA: Abbas invitent les nations africaines à joindre le processus de paix

Les chefs d'Etat africains sont réunis pour le 28e sommet de l'Union africaine à Addis-Abeba, Etiopie, le 30 janvier 2017.
© Zacharias ABUBEKER / AFP

Le président de l'Autorité palestinienne (AP), Mahmoud Abbas, a appelé dimanche les nations africaines à prendre part au processus de paix qui conduirait à la création d’un Etat palestinien indépendant, venant ainsi se substituer aux Etats-Unis qui s'en sont "exclus" en reconnaissant Jérusalem comme capitale d’Israël.

"Les efforts de paix nécessitent la mise en place d’un mécanisme multilatéral international sous l’égide des Nations unies, et nous appelons l’Union africaine et ses Etats membres à être représentés dans ce processus", a déclaré Mahmoud Abbas dans son discours devant l’Union africaine (UA) réunie à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne.

Le président de l'AP a exprimé sa volonté de voir les pays africains participer à une conférence internationale organisée sur la base de "décisions légitimes internationales" et sur le principe de la "solution à deux Etats fondée sur les frontières de 1967, la fin de l’occupation israélienne de l’Etat palestinien, qui comprend Jérusalem-Est, la capitale de notre Etat, que nous voulons ouvrir à toutes les religions sémitiques: à l’islam, au christianisme et au judaïsme".

AFP/TONY KARUMBA

Pas de transfert d'ambassade

Dans son allocution face au parterre de dirigeants africains, Mahmoud Abbas a également appelé toutes les nations à ne pas établir de missions diplomatiques à Jérusalem.

Suite à la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et de transférer l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem, Ramallah a déclaré que Washington ne pouvait plus jouer le rôle historique et central dans le processus de paix qu’il occupait depuis plus de deux décennies.

Depuis le 6 décembre dernier, Abbas cherche une alternative au médiateur américain pour donner naissance à un nouveau processus international, visant la création d’un Etat palestinien indépendant. Pour occuper cette position, le leader palestinien privilégie désormais l’Union européenne, l’ONU, la Russie et la Chine.

La cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a déclaré la semaine dernière que Bruxelles était prête à jouer un rôle central, aux côtés des Etats-Unis, en élargissant le rôle international de médiation entre Israël et les Palestiniens.

EMMANUEL DUNAND (AFP/Archives)

Israël "nuisible" aux lieux islamiques et chrétiens

Mahmoud Abbas a profité de la tribune qui lui était offerte devant les représentants des nations africaines pour réitérer ses accusations à l'encontre d'Israël, selon lesquelles l'Etat hébreu tenterait de changer "l’identité" de Jérusalem et serait nuisible aux lieux saints non-juifs de la ville.

"La ville de Jérusalem fait l’objet d’une violente attaque visant à modifier son identité spirituelle, son caractère, ses lieux historiques, et à nuire à ses lieux saints islamiques et chrétiens", a-t-il affirmé.

L’Etat d’Israël a rejeté ces allégations et affirmé son soutien au statu quo concernant les lieux saints de Jérusalem.

Le président de l'AP a déclaré mi-janvier que Jérusalem pourrait être une voie vers la guerre ou la paix, lors d'une conférence organisée par Al Azhar, grande institution de l'islam sunnite basée au Caire, ajoutant que le président Trump devait choisir entre ces deux options.

Enfin, le dirigeant palestinien a fustigé les propos de Donald Trump à l'encontre de plusieurs nations africaines qualifiées de "pays de merde" selon les médias. L'UA avait condamné mi-janvier les remarques "blessantes" du président américain.

Commentaires

(7)

Les jours de Abbas sont comptés

C sa nouvelle invention ? il ne sait plus quoi faire et ou se tourner

Il devrait demander à ses amis du Quai d'Orsay de lui fournir cette information, d'un site sérieux et il va peut-être enfin changer de discours: "7 juillet 1973. Archives de l’INA. Vidéo: quand Bourguiba affirmait que la Jordanie devrait être la Palestine à côté d’un foyer juif ! Le président tunisien Habib Bourguiba révèle certains faits historiques sur la création de la Palestine, de la Jordanie (Transjordanie) et sur la création d’un foyer juif. Il affirme très clairement que les juifs ont leur place dans la région, à côté de la “Palestine arabe”" A cette date il était déjà en âge de comprendre!

Ce pleurnichard n'a toujours pas compris que même si la Russie, la Chine, l'UE et l'ONU s'occupent de son cas, rien ne pourra se faire sans la présence des USA, que cela lui plaise ou non... Après l'échec de sa tentative de contourner les USA et de passer par l'UE, le voilà qui fait la tournée des popotes avec des pays africains, pour essayer d'imposer son éternelle revendication dont il nous rebat les oreilles : Création d'un état palestinien sur les frontières de 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale... En imaginant que son conte de fées se réalise, et que Cendrillon vienne le réconforter, il restera quoi à discuter dans les chimériques "négociations de paix" ?????

"L'union fait la force" et l'oignon fait la farce .

Il a raison et son initiative n’est pas dépourvu de bon sens ...

depuis quand il a raison ?

8Article précédentNigeria: Boko Haram publie une nouvelle vidéo montrant des lycéennes de Chibok enlevées en 2014
8Article suivantCôte d'Ivoire: 500 hommes d'affaires libanais à Abidjan pour investir en Afrique