Quantcast i24NEWS - Entretien exclusif avec André Azoulay, conseiller du roi du Maroc, au cœur d’Essaouira

Entretien exclusif avec André Azoulay, conseiller du roi du Maroc, au cœur d’Essaouira

Le conseiller royal André Azoulay lors de son entretien pour le magazine Orient
i24NEWS
Premier conseiller juif du roi du Maroc, l’homme politique s’est confié à i24NEWS

Bayt Al Dakyra, la Maison de la Mémoire, celle que partagent Juifs et Musulmans d’Essaouira. C’est dans ce lieu qui lui est cher qu’André Azoulay a donné rendez-vous à l’équipe d’i24NEWS pour un entretien exclusif en tête-à-tête.

Initié par le premier conseiller juif du roi du Maroc lui-même, l’édifice - auquel est annexé un centre de recherches - a été construit dans une ancienne synagogue, en plein cœur d’Essaouira, ville natale d’André Azoulay et de sa femme, l’écrivaine Katya Brami.

Porté par l’Association Essaouira-Mogador - fondée par M. Azoulay lui-même - et le ministère marocain de la Culture, ce projet, qui met en avant la diversité du Maroc et de ses cultures, tient particulièrement à cœur à l’homme politique.

"Ceux qui ne prennent pas suffisamment soin de leur propre histoire n’ont pas de futur. Le futur c’est l’histoire qui l’écrit", confie André Azoulay à i24NEWS.

"Le Maroc d’aujourd’hui est le fruit de l’addition de très grandes civilisations: berbère, juive, de la grande civilisation arabo-musulmane mais aussi andalouse". "Un cadeau de la vie" auquel d’autres "tournent le dos", selon le conseiller royal marocain.

Soufiane Bouhaili / Smaïl Fathallah

Fier de ses origines, André Azoulay rappelle qu’il y a un "exceptionnel consensus" dans le royaume en ce qui concerne la situation des Juifs – comparé aux autres pays arabes - ainsi qu’au sujet du positionnement du Maroc par rapport au conflit israélo-palestinien.

Pour l’homme politique marocain, le royaume chérifien ne fait pas preuve "d’altruisme ou de positions politiciennes" en agissant ainsi. "Cela correspond à quelque chose qui est profondément ressenti et qui est sur un socle de la coexistence entre deux Etats [israélien et palestinien, NDLR], égaux en dignité, égaux en justice".

En 1974, André Azoulay s’est lui aussi engagé pour la paix et la coexistence. Il a créé le groupe 'Identité et dialogue', la première entité d’intellectuels Juifs et Arabes travaillant côte à côte.

Dans les années 90, le Maroc a de son côté pris part à tous les processus de paix impliquant l’Etat hébreu, l’Egypte et la Jordanie.

"Il y a des pages glorieuses mais aussi des pages sombres", rappelle André Azoulay. "Je m’en souviens, mais je les cultive aussi. Ma responsabilité est d’avoir une lecture vraie de ce qui est mon identité et mon ADN", explique-t-il.

Le conseiller du roi ajoute également qu’en septembre 2018, en marge de la 73ème session de l’Assemblée générale de l’ONU, Mohammed VI a "rappelé que l’éducation était importante pour faire face aux régressions", notamment celle concernant l’antisémitisme.

Soufiane Bouhaili / Smaïl Fathallah

Preuve que Juifs et Musulmans peuvent cohabiter et que leurs cultures respectives peuvent donner lieu à de beaux projets, la mise en place du Festival des Andalousies Atlantiques, qui met à l’honneur le répertoire judéo-arabe de la musique andalouse.

"C’est le seul festival au monde où Islam et Judaïsme se retrouvent", confie André Azoulay, initiateur de l’événement, où l’équipe d’i24NEWS s’est rendue pour le magazine Orient.

L’entretien accordé par André Azoulay à i24NEWS est également l’occasion pour l’homme politique de faire passer un message à ces concitoyens, aujourd’hui installés dans l’Etat hébreu: "Je suis toujours très impressionné de voir avec quel degré d’émotion, de conviction, ces Marocains – de l’autre côté de la Méditerranée – revendiquent, protègent, transmettent leur 'marocanité' du réel. Depuis le rituel à la synagogue, jusqu’à la musique, en passant par la littérature, la cuisine, la mémoire, l’habit. C’est un vrai bonheur ! Donc je leur dit 'Shalom', bravo et merci".

L’émission spéciale d’Orient consacrée à Essaouira sera diffusée jeudi 8 novembre à 21h00 (heure française)

Commentaires

(0)
8Article précédentCameroun: 79 élèves enlevés dans le Nord-Ouest anglophone
8Article suivantTunisie: un citoyen de confession juive nommé ministre du Tourisme