Quantcast i24NEWS - Tanzanie: près de 50 femmes divorcent pour pouvoir participer aux élections

Tanzanie: près de 50 femmes divorcent pour pouvoir participer aux élections

A woman leans over to get a glimpse of Tanzanian presidential candidate John Magufuli as she holds a poster of him during a ruling Chama Cha Mapinduzi (CCM) rally in Dar es Salaam on October 21, 2015
Daniel Hayduk (AFP/File)
Selon une association, de nombreuses femmes n'ont pas voté par crainte de se faire battre par leurs maris

Près de 50 femmes tanzaniennes de Zanzibar ont divorcé pour avoir participé aux récentes élections du pays contre la volonté de leurs maris, rapporte The Guardian qui cite des avocats et des militants des droits des femmes,

Mzuri Issa, le coordinateur de l'Association tanzanienne des femmes des médias (TAMWA) dans l'archipel semi-autonome de Zanzibar, a expliqué que 47 femmes avaient divorcé pour aller voter lors du scrutin serré, allant ainsi à l'encontre de ce que leur avaient ordonné leurs maris.

Issa a ajouté que de nombreuses femmes n'avaient pas pris part à l'élection de peur de devoir divorcer ou par crainte de violences conjugales, et que d'autres s’étaient plaintes d'avoir été forcées de voter pour des candidats qu'elles ne soutenaient pas.

Les divorces ont été confirmés par l'Association des femmes juristes de Zanzibar (ZFLA) et un tribunal de district de Zanzibar.

"Certaines de ces femmes se sont vues interdire par leur mari d'aller voter, mais ceux qui ont refusé de voir leur droit bafoué ont dû divorcées ou ont été abandonnées", a déclaré Issa à des journalistes.

Le candidat du parti au pouvoir, John Magufuli, a été élu président de la Tanzanie, fin octobre.

Son élection a permis à son parti, le CCM, de perpétuer sa mainmise sur le pouvoir alors qu'il paraissait affaibli par des dissensions internes et des scandales de corruption.

Mais, la Commission électorale de Zanzibar a décidé d'invalider les élections en raison de fraudes et d'y convoquer un nouveau scrutin.

Quelque 500.000 électeurs avaient été appelés aux urnes pour élire le président de l'archipel et les parlementaires locaux, en même temps que le président et les députés tanzaniens.

La Tanzanie est née en 1964 de l'union du Tanganyika - continental - et de l'archipel de Zanzibar, qui bénéficie de son propre président et d'un gouvernement et d'un Parlement locaux.

(i24news avec AFP)

Commentaires

(0)
8Article précédentAfrique du Sud: Pistorius libéré sous caution après sa condamnation pour meurtre
8Article suivantCameroun: 7 civils tués dans un attentat-suicide dans l'Extrême-Nord