Canada: les actes antisémites atteignent un chiffre record pour la troisième année consécutive

i24NEWS

2 min
Canadian Immigration Minister Ahmed Hussen said Canada is taking steps to resettle 750 ex-slaves from Libya, as well as 100 refugees from Niger
AFP / DON EMMERTCanadian Immigration Minister Ahmed Hussen said Canada is taking steps to resettle 750 ex-slaves from Libya, as well as 100 refugees from Niger

Les Juifs canadiens ont été pris pour cible plus de 2 000 fois en 2018

Les actes antisémites au Canada ont atteint un niveau record pour la troisième année consécutive, selon un audit annuel de l'organisation B’nai Brith Canada publié lundi, a rapporté le Jewish Telegraphic Agency.

Au total, 2041 incidents antisémites ont été enregistrés au Canada l'année dernière, soit 16,5% de plus que les 1752 incidents recensés en 2017.

"Pour mettre cela en perspective, cela représente une augmentation nette de l’antisémitisme au Canada pour la troisième année consécutive, ce qui reflète une ‘nouvelle norme’ dans le paysage de l’antisémitisme", a déclaré Ran Ukashi, directeur de la Ligue des droits de l’Homme de Bnai Brith Canada.

L'organisation a affirmé que cette poussée était alimentée par les réseaux sociaux et constituait une tendance mondiale.

Selon l’audit, malgré l’augmentation inquiétante des incidents, ils demeurent un "phénomène marginal" au Canada. Près de 90% des incidents ont pris la forme de "harcèlement" et 80% proviennent de plateformes en ligne telles que Facebook, Instagram et YouTube.

Parmi les incidents spécifiques, des feux d'artifice allumés ont été lancés sur des juifs hassidiques au Québec et deux étudiants de la province de la Saskatchewan ont été harcelés et battus.

Le président de B'nai Brith Canada, Michael Mostyn, a exprimé sa vive proccupation, affirmant que la haine anti-juive "surgit dans des zones généralement moins exposées à de tels préjugés". 

La plupart des incidents signalés ont eu lieu dans les provinces du Québec et de l’Ontario, mais qu’une nette augmentation était observée ailleurs, apparemment en raison de la recrudescence de la haine anti-juive sur internet.

Cet article a reçu 3 commentaires