Quantcast i24NEWS - Las Vegas: au moins 58 morts, la fusillade la plus meurtrière de l'histoire US

Las Vegas: au moins 58 morts, la fusillade la plus meurtrière de l'histoire US

Fusillade à Las Vegas, le 2 septembre 2017
AFP
L'auteur a été identifié comme Stephen Paddock, résident local de 64 ans

Au moins 58 personnes ont été tuées et près de 515 blessées dans la fusillade qui a eu lieu dimanche soir à Las Vegas, lors d'un festival de musique country, selon le dernier bilan annoncé par la police qui n'est pas définitif.

Il s'agit de la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis.

L'attaque est survenue lors d'un concert en plein air auquel assistaient plus de 30.000 personnes. Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux par des témoins font état de plusieurs salves de tirs à l'arme automatique et de scènes de panique.

L'auteur de la fusillade est résident local de 64 ans identifié comme Stephen Paddock, et décrit par les autorités comme un "loup solitaire".


Il a été abattu dans une chambre au 32ème étage de l'hôtel Mandalay Bay d'où il tirait sur la foule, a révélé le chef de la police de Las Vegas, Joseph Lombardo.

"Les policiers s'y sont rendus et ont abattu le suspect à cet endroit. Il est mort", a-t-il déclaré à la presse.

Les circonstances de cette fusillade restent floues et les mobiles du tireur sont inconnus. La police avait indiqué plus tôt être à la recherche de la compagne du tireur, une femme nommée Marilou Danley, ainsi que de deux véhicules.

- (Las Vegas Metropolitan Police Department/AFP)

"Nous avons localisés les véhicules en question, et nous sommes certains d'avoir localisé la femme recherchée", a par la suite indiqué le chef de la police lors d'une seconde allocution à la presse.


Scènes d'affolement

Selon les témoignages, des coups de feu ont été tirés contre de nombreuses personnes venues assister à ce concert du chanteur Jason Aldean.

Dans un message sur Instagram, le musicien a indiqué que son groupe et lui étaient sains et saufs. "La soirée a été au-delà de l'horreur", a-t-il confié en dédiant "ses pensées et ses prières" à tous ceux qui se trouvaient dimanche à son concert.

"Nous étions en train de passer une très bonne soirée, quand nous avons entendu ce qui ressemblait à des pétards. Il s'agissait en fait d'une arme automatique en pleine action, mais ça ressemblait à des bruits de pétards", a raconté au Las Vagas Sun Joe Pitz, un témoin.

Des images provenant des abords du Mandalay Bay montraient une foule participant à un concert interrompu par des bruits ressemblant à des rafales d'arme automatique.

Ethan Miller (GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP)

Sur des photos prises au moment du concert, on peut voir plusieurs personnes blessées, les membres ensanglantés, allongées sur le sol devant la scène, parfois réconfortées par un proche.

La fusillade a provoqué un vaste mouvement de foule et des scènes d'affolement parmi le public du concert et dans la ville du Nevada, connue pour ses casinos et ses hôtels de luxe.

"Ça a commencé comme un bruit de verre brisé. On a regardé autour de nous pour savoir ce qui se passait. Quelques minutes plus tard, on a entendu pop-pop-pop-pop. On a pensé que c'était des feux d'artifice ou des pétards. Et on a réalisé que ce n'était pas le cas, que c'était des coups de feu", a raconté une spectatrice, Monique Dekerf à la chaîne CNN.

"On a pensé pour un moment, OK on va bien, il n'y a plus de tirs et puis ça a recommencé", a-t-elle ajouté.

Sa soeur Rachel, qui assistait avec elle au concert, a estimé que "les tirs venaient de la droite (...). C'était juste là, pas loin de nous", a-t-elle raconté.

David Becker (GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives)

Plusieurs lieux de concerts ou de divertissements ont été la cible de fusillades dans les années récentes.

Aux Etats-Unis, une fusillade avait eu lieu dans une boîte de nuit à Orlando en juin 2016 (49 morts).

A Paris, en novembre 2015, un concert des Eagles of death metal avait été visé par un attentat dans la salle du Bataclan (90 morts).

Plus récemment, le 22 mai 2017, 23 personnes avaient été tuées lors d'un spectacle de la chanteuse américaine Ariana Grande dans la ville britannique de Manchester.

Rien ne permet à ce stade de relier la tuerie de Las Vegas dimanche soir avec ces attentats, tous en relation avec le groupe djihadiste Etat islamique.

Après une brève interruption du trafic aérien à l'aéroport de Las Vegas, l'activité est à présent revenue à la normale.

Par ailleurs, Facebook a très rapidement activé sa fonctionnalité "Safety Check", déployée dans les situations d'urgence pour permettre de signaler à ses contacts que l'on est en sécurité après une catastrophe naturelle ou un attentat survenu à proximité.

Commentaires

(0)
8Article précédentCanada: cinq blessés à Edmonton, "acte de terrorisme" pour la police
8Article suivantFusillade Las Vegas: pas de lien "jusqu'à présent" avec une organisation terroriste (FBI)