Quantcast i24NEWS - Fusillade Las Vegas: pas de lien "jusqu'à présent" avec une organisation terroriste (FBI)

Fusillade Las Vegas: pas de lien "jusqu'à présent" avec une organisation terroriste (FBI)

Police form a perimeter around the road leading to the Mandalay Hotel (background) after a gunman opened fire on a country music concert in Las Vegas, Nevada on October 2, 2017
Mark RALSTON (AFP)
Au moins 58 personnes ont été tuées et plus de 515 blessées dans la fusillade

Le lien entre le tueur de Las Vegas Stephen Paddock et une organisation terroriste n'est pas avéré "à ce stade", a déclaré lundi un agent du FBI à la presse, peu de temps après la revendication de cette attaque par le groupe Etat islamique (EI), dont le bilan est désormais de 58 morts et 515 blessés.

Le groupe terroriste avait revendiqué plus tôt lundi la fusillade de Las Vegas, par une déclaration de son organe de propagande Amaq, affirmant que son auteur, un sexagénaire américain, s'était "converti à l'islam il y a quelques mois".

"Le tireur de Las Vegas est un soldat de l'Etat islamique répondant aux appels de cibler les pays de la coalition", indique le communiqué d'Amaq.


Stephen Paddock n'était toutefois pas fiché par les services de police locaux.

Le président américain, Donald Trump, s'est exprimé lundi sans mentionner la revendication du groupe terroriste.

Selon le shérif de Las Vegas Joseph Lombardo, le tireur a agi seul, il n'y a donc plus de situation de danger.

L'auteur de la fusillade, Stephen Paddock, s'est vraisemblablement tué avant l'arrivée des forces de l'ordre dans la chambre d'hôtel où il se trouvait.

"Nous pensons que l'individu s'est tué avant notre arrivée" dans la pièce, a déclaré le shérif Joseph Lombardo à la presse.

L'homme de 64 ans qui a tué au moins 58 personnes dimanche soir en tirant sur la foule lors d'un concert depuis sa chambre d'hôtel, avait "au moins huit armes à feu" avec lui, a également indiqué le bureau du shérif de Las Vegas.

"Il y avait au moins huit armes à feu" dans sa chambre d'hôtel, a confirmé Kevin McMahill, adjoint au shérif de Las Vegas, lundi matin lors d'une interview sur CNN.

Profil du tireur

Les circonstances de cette fusillade restent floues et les mobiles du tireur sont inconnus.

Le shérif de Las Vegas a précédemment indiqué que Stephen Craig Paddock résidait à Mesquite, petite ville d'environ 18.000 habitants, située à quelque 120 kilomètres au nord-est de Las Vegas dans le Nevada, à la frontière avec l'Arizona.

Selon son frère, qui a parlé à la chaîne NBC, Stephen Paddock était à la retraite, comme beaucoup d'habitants de Mesquite. C'était "une personne désespérée, qui voulait faire beaucoup de victimes", a indiqué le shérif de Las Vegas, Joseph Lombardo.

Ethan Miller (GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP)

Selon le Las Vegas Review-Journal, il avait porté plainte contre un casino du Strip, la grande artère qui traverse la ville, après avoir glissé sur le sol, mais avait fini par retirer sa plainte.

"Nous n'avons aucune idée de ce qui s'est passé", a témoigné, ému, son frère Eric au Las Vegas Review-Journal, précisant que "rien ne nous permet d'expliquer ce qu'il a fait".

Stephen Paddock aimait se rendre dans les casinos pour jouer, a également expliqué son frère Eric, il a indiqué que Stephen n'avait pas de "convictions religieuses" connues.

La chaîne ABC News a diffusé une photo de lui devant un bar, avec ce qui semble être un verre d'alcool à la main. Il pose avec sa compagne, Marilou Danley, qui a été arrêtée à l'étranger.

Selon ABC, Stephen Paddock était un comptable, et possédait un brevet d'aviation et un permis de chasser délivré par l'Etat d'Alaska.

Fusillade la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis

Au moins 58 personnes ont été tuées dans la fusillade dimanche soir à Las Vegas et plus de 515 blessées transportées à l'hôpital, qui a eu lieu lors d'un festival de musique country, selon le dernier bilan annoncé par la police. Les autorités ont lancé un appel aux dons de sang.

Il s'agit de la fusillade la plus meurtrière de l'histoire des Etats-Unis. Même si le bilan n'est pas encore définitif, il dépasse déjà celui de la fusillade dans une discothèque d'Orlando, en juin 2016, qui avait fait 49 morts.

La Tour Eiffel était éteinte lundi soir, en hommage aux victimes des attaques de Las Vegas et Marseille dimanche, comme l'avait annoncé la maire de Paris Anne Hidalgo sur Twitter.


Tel Aviv a également rendu hommage aux victimes de l'attaque de Las Vegas, en revêtant les couleurs du drapeau américain sur la façade de son hôtel de ville, situé place Rabin.

i24NEWS

Commentaires

(0)
8Article précédentLas Vegas: au moins 58 morts, la fusillade la plus meurtrière de l'histoire US
8Article suivantFusillade à Las Vegas: le débat sur les armes à feu relancé