Quantcast i24NEWS - La Cour suprême remet en vigueur le décret anti-immigration de Donald Trump

La Cour suprême remet en vigueur le décret anti-immigration de Donald Trump

المحكمة الاميركية العليا تضع مزيدا من القيود على نزع الجنسية
JIM WATSON (ا ف ب)
la Cour suprême a autorisé la mise en application totale du décret controversé

La Cour suprême des Etats-Unis a autorisé lundi l'application dans sa totalité du décret anti-immigration signé par Donald Trump, une victoire pour le président qui défendait cette mesure controversée au nom de la lutte contre le terrorisme.

La troisième version de ce décret, signée le 24 septembre, interdisait de façon permanente le franchissement des frontières américaines aux ressortissants de sept pays (Yémen, Syrie, Libye, Iran, Somalie, Corée du Nord et Tchad) et suspendait l'entrée dans le pays de responsables gouvernementaux vénézuéliens.

Mais la mesure avait été suspendue le 17 octobre, la veille de son entrée en vigueur, par un juge de Hawaï. Celui-ci estimait que le texte peinait à démontrer en quoi l'entrée autorisée à plus de 150 millions de ressortissants étrangers des pays visés "nuirait aux intérêts des Etats-Unis". Un juge du Maryland avait également bloqué la mesure.

Le gouvernement avait fait appel de ces décision, prolongeant ainsi une bataille épique devant les tribunaux qui a débuté fin janvier, avec de multiples rebondissements en première instance et en appel devant diverses juridictions du pays. En novembre, une cour d'appel de San Francisco avait autorisé son application partielle, exemptant les "étrangers qui peuvent démontrer une relation authentique avec une personne ou une entité aux Etats-Unis".

Dans son jugement de lundi, la Cour suprême a autorisé la mise en application totale du décret, en attendant que la justice d'appel se prononce sur la procédure. Deux audiences en appel sont prévues cette semaine.

Donald Trump a justifié ses trois décrets par des motifs de sécurité nationale. Ses détracteurs lui reprochent au contraire de cibler sans raison et de façon discriminatoire des dizaines de millions de musulmans.

Les deux précédentes moutures du décret anti-immigration avaient elles aussi été suspendues par des juges.

Commentaires

(3)

c'est évidemment nécessaire.

La prochaine fois, il y a aura un juge de l'Etat de Wistiti City qui bloquera encore et encore, tout décret limitant l'entrée aux USA de citoyens en provenance de certains pays... Une fois de plus, la Cour Suprême validera son application, en mettant un terme à la guérilla politico-judiciaire organisée par ceux qui savent à l'avance que leur blocage ne sert à rien, si ce n'est à dénoncer sur toute la planète, le racisme viscéral de Trump envers les musulmans... Après la victoire incontestée de Trump pour son projet de révision des impôts, voilà une autre qui va faire rager ses adversaires à qui il ne reste plus que "l'affaire russe" à se mettre sous la dent... Ce qui est curieux, c'est que plus ils creusent, et moins ils trouvent, un peu comme les Shadocks...

Bravo à Trump enfin on commence à le. comprendre !!! Au moins c est un président qui aime son pays et surtout qui le protege. Merci la cour suprême

8Article précédentAgression sexuelle: le Metropolitan Opera de New York suspend son chef d'orchestre
8Article suivantJérusalem: les ambassades US dans le monde renforcent leurs mesures de sécurité