Argentine: Israël confirme qu'un passager de l'avion immobilisé est bien lié aux Gardiens de la révolution

i24NEWS

3 min
Un avion de la compagnie iranienne Mahan Air
GIUSEPPE CACACE / AFPUn avion de la compagnie iranienne Mahan Air

L'avion irano-vénézuélien est immobilisé depuis le 6 juin à l'aéroport de Buenos Aires

Israël a confirmé ce jeudi que l'un des membres d'un avion cargo irano-vénézuélien immobilisé en Argentine était bien lié aux Gardiens de la révolution. 

"Cet avion, qui était jusque récemment utilisé par la compagnie iranienne Mahan Air, a atterri en Argentine avec à son bord un groupe de responsables iraniens, dont un cadre supérieur de la compagnie aérienne persane Qeshm Fars Air", a indiqué dans un communiqué l'ambassade israélienne en Argentine. 

Celle-ci a souligné que les compagnies Mahan Air et Qeshm Fars Air menaient des opérations de trafic d'armes et de transfert de personnes et de matériel pour le compte de la Force Al-Qods en Amérique du Sud, et qu'elles étaient sous le coup de sanctions par les États-Unis pour activités terroristes".

Video poster

Suite à des informations fournies par des services étrangers à l'Argentine affirmant que des membres d'équipage de l'avion étaient liés aux Gardiens de la révolution, l'avion cargo qui a atterri à l'aéroport de Buenos Aires le 6 juin a été immobilisé par les autorités, qui ont également saisi les passeports des membres d'équipage iraniens de l'appareil. 

Une enquête et des perquisitions ont ensuite été menées par les autorités argentines.

Dans son communiqué, l'ambassade d'Israël a souligné que les événements récents montraient les efforts soutenus de la République islamique d'Iran, par l'intermédiaire des Gardiens de la révolution et de la Force Qods, pour consolider son influence dans le monde, y compris en Amérique du Sud, en tant que base d'actions terroristes sur le continent. 

Cette situation s'ajoute à d'autres opérations enregistrées ces derniers mois, comme la tentative d'assassinat de citoyens israéliens dans la ville de Bogotá par des criminels qui travaillaient pour la Force Qods en Colombie.

L'Argentine ayant été victime de deux attentats terroristes perpétrés par l'Iran, l'État d'Israël a dit considérer que la position ferme du pays concernant le fameux avion cargo, constituait un message important à Téhéran pour qu'il ne tente plus d'agir sur le sol argentin ou dans tout autre pays de la région.

"L'État d'Israël tient à exprimer sa gratitude pour la rapidité et l'efficacité d'action des forces de sécurité argentines, qui ont identifié en temps réel la menace potentielle que constituait l'avion, à la lumière des sanctions imposées à la compagnie aérienne à laquelle il appartient", a conclu le communiqué.

Cet article a reçu 3 commentaires