Quantcast i24NEWS - "Pour être un vrai ami d'Israël", il faut être "honnête", affirme Obama

"Pour être un vrai ami d'Israël", il faut être "honnête", affirme Obama

Barack Obama has been relatively low-key since leaving the White House, in keeping with a time-honored tradition observed by past presidents not to be too vocal in everyday political life
SCOTT OLSON (GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/File)
"Dans le fond, je suis un Juif libéral", s'est amusé l'ancien président américain

L'ancien président des Etats-Unis, Barack Obama, s'est décrit comme "un juif libéral" et a affirmé avoir été le plus grand soutien de l'armée israélienne, lors d'une conférence mercredi à la synagogue Temple Emanu-El Streicker Center à New York.

Au cours de son allocution, Barack Obama s'est une nouvelle fois défendu de l'abstention des Etats-Unis lors d'un vote controversé à l'ONU condamnant les implantations israéliennes, permettant ainsi l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité.

"Voter contre la résolution aurait porté atteinte à notre crédibilité en réaffirmant l'importance des droits de l'homme seulement lorsque cela nous arrange et pas lorsqu'on doit le faire dans notre intérêt ou celui de nos amis", a déclaré l'ancien président américain dont les propos ont été cités par les médias israéliens.

"Pour être un vrai ami d'Israël il est important d'être honnête à ce sujet, et les politiques de ce pays, parfois, ne le permettent pas", a-t-il ajouté, faisant référence à une position pro-israélienne de Washington.


D'après la presse britannique, l'audience a également applaudi Barack Obama lorsqu'il a affirmé que "l'occupation israélienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza était "insoutenable"".

Un "leadership palestinien trop faible"

"Aujourd'hui, je ne peux pas dire que je suis optimiste concernant un éventuel processus de paix", a lancé Barack Obama concernant la gestion du conflit israélo-palestinien sous la nouvelle administration américaine.

"Je pense que le leadership palestinien est trop faible et que les politiques israéliennes se sont éloignées de perspective d'une solution à deux Etats", a-t-il dit, selon Jewish insider.

La relation entre les Etats-Unis et Israël, qui a connu quelques déboires sous l'administration Obama, s'est largement renforcées depuis l'arrivée de Donald Trump à la tête du pays.

La reconnaissance de Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël le 6 décembre a été saluée comme un "jour historique" par Netanyahou. Et la visite du vice-président Mike Pence dans l'Etat hébreu, ainsi que son discours au parlement israélien, a marqué un véritable apogée des relations entre les deux pays. 

Commentaires

(16)

Il a raison. Lui-même a probablement été honnête avec ses croyances mais pas avec les faits. Or, ne pas reconnaître les faits est malhonnête

Excellente information, il veut s'approprier l'aide militaire alors qu'il a été forcé par le congrès qui lui a imposé les montants à allouer pour le dôme il de fer et l'anti missiles car cela profitait aussi aux USA et quant au peuple inventé, le réveil est tardif, il veut faire croire que le fautif est son secrétaire d"état, les deux font la paire et la perte du leadership des USA heureusement tout a changé!

Et qu’en est-il d’avoir empêché l’enquête sur le trafic de drogue du Hezbollah.... aujourd’hui encore alors que Kerry n’a plus aucun rôle, condamne la reconnaissance de Jérusalem Capitale d’Israël par Washington... Mon Dieu protège moi de mes amis ( comme eux ), je m’occupe de mes ennemis

On a frôlé la paix et les arabes ont frôlé le printemps grâce à lui. Combien de morts partout?

Il a fait la gueule à Israël sous prétexte qu’il n’aimait pas Netanyahu Il s’est couché devant L’Iran qui l’a manipulé comme un bleu sans qu’un seul mot doux iranien ne soit venu récompenser son attitude complaisante ni obtenu un quelconque business ! L’Iran hait tj l’Amérique. C’est un joli mannequin et un hâbleur qui dirait n’importe quoi pour être sur la photo ;)

Avec un ami comme lui pas besoin d'ennemi

Sans les États Unis , Israël est cuite. C’est un peu comme l’UNRWA

Cher anonyme. L’aide américaine aux pays musulmans dépassent les 50% de l’aide américaine distribuée dans le monde. En conséquence, l’aide à Israël est bien plus petite. De plus, l’aide américaine prend pour tous la forme de bons d’achat aux usa; ce qui limite le choix et le développement interne. Les économistes américains sont intelligents. Auriez vous les chiffres de l’aide saoudienne ? Bahreïni ? Quatari ?emirati ? Bref de l’aide que les royaumes multimilliardaires du pétrole distribuent au monde ?

Attention Macharen, Obama est une icône intouchable et la censure veille !..

Yes Regardez le monde avec des œillères et vous ne confirmez que ce que vous pensez L’aide des petromonarchies est certainement plus importante que celle d’israël !!!!

"Je suis un juif libéral". Mais qu'il arrête donc de se vanter et de s'admirer indéfiniment. Il fut avant tout un président lâche, adulé par d'autres lâches...

il commence juste à comprendre, que il a eu tout faux avec Israël en tant que président. monsieur Trump lui est un ami un homme d'action et donc sincère.

On découvrira un jour que Obama était le plus gros infiltré de toute l'Histoire. Sous couvert d'ouverture et d'humanisme, et avec beaucoup de prudence, toute sa politique extérieure a profité à l'expansion de l'islamisme.

Israël connaît ses amis et sait les reconnaître s annoncer comme un ami ne sert à rien. Peut-être qu' Israys en fiche.

typique aux démocrates obamistes : je vais vous dire ce qui est bien pour vous.

Quel hypocrite .... un faux-jeton !!!! Il est mieux de se taire, il a fait trop de conneries durant ses deux mandats !!!

8Article précédentNikki Haley dénonce des rumeurs "répugnantes" sur une liaison avec Trump
8Article suivantLe Venezuela juge "inacceptables" les déclarations de Macron