Affaire Tomas Zeron/Mexique : violente manifestation devant l'ambassade d'Israël

i24NEWS

2 min
Mexico
GUILLERMO ARIAS / AFPMexico

Ils exhortent Israël à extrader l'ex-haut responsable Tomas Zeron

Des manifestants qui exigent l'extradition par Israël de Tomas Zeron, ex-haut fonctionnaire mexicain impliqué dans la disparition des 43 étudiants en 2014 qui s'est réfugié dans l'Etat hébreu, ont tagué des graffitis sur le mur de l'ambassade d'Israël à Mexico jeudi, dont les mots "Mort à Israël".

La manifestation a rassemblé plus de 500 personnes. "Israël, le Mexique vous a aidé quand Hitler vous a exterminés. Livrez Zerón votre meurtrier maintenant", pouvait-on lire sur une banderole des manifestants.

Des hommes cagoulés ont démonté deux caméras de sécurité de la mission diplomatique à Mexico. "Israël protège Tomas Zeron, un violateur des droits de l'homme qui a torturé ceux qu'il détenait à l'époque pour construire la 'vérité historique'", a déclaré Melitón Ortega, du comité qui réunit les parents d'élèves.

L'ambassadeur israélien au Mexique Zvi Tal a condamné les faits. "Il faut participer au deuil des familles dont les proches ont disparu, examiner la question de l'extradition mais condamner les graffitis", a-t-il dit.

Les autorités mexicaines accusent le fonctionnaire, Tomas Zeron, ancien directeur de l'équivalent mexicain du F.B.I., d'enlèvement, de torture et de falsification de preuves dans l'enquête sur la disparition des étudiants et de détournement d'environ 50 millions de dollars de fonds publics dans une autre affaire.

M. Zerón, qui affirme que ces accusations sont fausses et motivées par des considérations politiques, a demandé l'asile en Israël, où il vit depuis près de trois ans. La procédure d'extradition à son encontre est enlisée dans un bras de fer diplomatique concernant le traitement des Palestiniens par Israël.

Cet article a reçu 4 commentaires