Un Français parmi les trois lauréats des "Oscars de la science" 2023

AFP

3 min
Mark Zuckerberg et LeVar Burton assistent au prix de la percée 2020 au centre de recherche Ames de la NASA le 03 novembre 2019 à Mountain View, Californie. S
teve Jennings/Getty Images pour le prix Breakthrough/AFPMark Zuckerberg et LeVar Burton assistent au prix de la percée 2020 au centre de recherche Ames de la NASA le 03 novembre 2019 à Mountain View, Californie. S

E. Mignot a été récompensé pour avoir découvert la cause de la narcolepsie, la maladie du sommeil intempestif

Les chercheurs récompensés par l'édition 2023 du Breakthrough Prize, surnommé les "Oscars de la science", ont été annoncés jeudi et se partageront un total de plus de 15 millions de dollars, ce qui en fait le prix scientifique le mieux doté, devant les Nobel.

Ce prix américain a été lancé par des entrepreneurs de la Silicon Valley au début des années 2010 pour récompenser des percées en recherche fondamentale.

Pour ce cru 2023, trois prix ont été attribués dans la catégorie sciences de la vie, un en physique fondamentale et un en mathématiques. Chacun d'eux est récompensé de trois millions de dollars (contre moins d'un million pour un Nobel).

"Les lauréats honorés aujourd'hui incarnent le pouvoir incroyable de la science fondamentale, à la fois pour révéler des vérités profondes sur l'Univers et pour améliorer nos vies", a déclaré dans un communiqué Yuri Milner, entrepreneur et investisseur à l'origine de ce prix, qui a été rejoint par des figures comme Mark Zuckerberg, le patron de Facebook.

Un Français se trouve parmi les lauréats: Emmanuel Mignot, professeur à l'université américaine de Stanford, partage un prix en sciences de la vie avec le Japonais Masashi Yanagisawa, pour avoir découvert la cause de la narcolepsie, une maladie qui conduit les personnes qui en sont atteintes à s'endormir soudainement en pleine journée. Grâce à leur découverte, des médicaments prometteurs sont actuellement en cours de développement.

Courtesy/AFP
Courtesy/AFPEmmanuel Mignot, professeur à l'Université de Stanford et lauréat du Breakthrough Prize 2023

Un autre prix en sciences de la vie a été attribué au Britannique Demis Hassabis et à John Jumper, respectivement fondateur et chercheur de DeepMind, une filiale de Google spécialisée dans l'intelligence artificielle. Ils ont développé un système d'apprentissage profond ("deep learning") permettant de prédire la structure de millions de protéines, une avancée qui doit notamment permettre de mieux comprendre les processus cellulaires.

Le prix de physique fondamentale a été attribué à quatre pionniers de l'information quantique, et celui de mathématiques à Daniel Spielman, professeur à l'université américaine Yale.

Outre les prix principaux, six prix dotés de 100 000 dollars chacun ont été attribués à 11 jeunes scientifiques ayant "eu un impact substantiel dans leur domaine", selon le communiqué.

Cet article a reçu 1 commentaires