Quantcast i24NEWS - Washington "déçu" par la signature de la loi polonaise controversée sur la Shoah

Washington "déçu" par la signature de la loi polonaise controversée sur la Shoah

Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson lors d'une conférence de presse, le 4 février 2018 à Buenos Aires, en Argentine
ALBERTO RAGGIO (AFP)

Les Etats-Unis ont exprimé mardi leur "déception" après la signature, par le président polonais Andrzej Duda, d'une loi controversée sur la Shoah qui "nuit à la liberté d'expression et au débat académique".

"Nous comprenons que cette loi va être soumise au Tribunal constitutionnel polonais", mais "les Etats-Unis sont déçus par la signature de la loi par le président polonais", a déclaré le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson dans un communiqué.

"Les Etats-Unis réaffirment que des expressions comme +camps de la mort polonais+ sont douloureuses et susceptibles d'induire en erreur", a ajouté le chef de la diplomatie américaine. Mais "de telles inexactitudes historiques" doivent selon lui "être combattues dans le respect des libertés fondamentales".

Cette loi, qui vise à défendre la Pologne contre ceux qui lui attribuent les crimes nazis, a déjà provoqué des remous notamment en Israël et aux Etats-Unis. Elle prévoit trois ans de prison pour les personnes, y compris les étrangers, qui accusent "contrairement aux faits" la nation ou l'Etat polonais de participation aux crimes de l'Allemagne nazie.

JOEL SAGET (AFP/Archives)

"Nous pensons que le débat d'idées ouvert, les études et l'éducation sont les meilleurs moyens de contrer les discours fallacieux", a précisé Rex Tillerson.

Avant la signature de cette loi, le département d'Etat américain avait mis en garde Varsovie, estimant qu'elle risquait d'avoir des "répercussions" sur "les intérêts et relations stratégiques de la Pologne, y compris avec les Etats-Unis et Israël".

Cette mise en garde n'a pas été répétée dans le communiqué de mardi, dans lequel Rex Tillerson, qui s'est rendu à Varsovie il y a dix jours, réaffirme au contraire que la Pologne est un "allié fort" des Etats-Unis.

Le même jour, le ministère israélien des Affaires étrangères a déclaré "espérer des amendements" à la loi sur la Shoah signée par le président polonais Andrzej Duda, destinée estime-t-il à préserver l'image de son pays à l'étranger.

Commentaires

(1)

En termes diplomatiques, "déçu" signifie qu'on n'apprécie pas du tout... La Pologne est allée trop loin dans son négationnisme, il serait étonnant qu'elle fasse marche arrière... De plus, c'est une alliée des USA et a de bonnes relations avec Israël... Pourquoi a-t-elle créé une situation de tension inutile, en voulant nier sa responsabilité dans le massacre de centaines de milliers de Juifs, dénoncés ou exécutés par des Polonais ??? L'Histoire est ainsi, pourquoi vouloir la maquiller, la manipuler, ou vouloir lui faire dire autre chose que la réalité ?????

8Article précédentUn négationniste en lice pour un siège au Congrès à Washington
8Article suivantUSA: arrestation d'un Saoudien lié à Al-Qaïda (autorités)