Quantcast i24NEWS - Trump pourrait assister à l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem

Trump pourrait assister à l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem

President Donald Trump stands with Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu after making a joint statement, Monday, May 22, 2017, in Jerusalem.
AP Photo/Evan Vucci

Le président américain Donald Trump a affirmé lundi qu'il pourrait assister à l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem en mai, assurant que les relations entre les Etats-Unis et Israël n'avaient "jamais été aussi bonnes".

"Si je peux, j'irai", a affirmé M. Trump, interrogé, en présence du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, sur un éventuel déplacement à Jérusalem pour l’inauguration de l'ambassade américaine prévue le 14 mai pour coïncider avec le 70e anniversaire de la création de l'Etat d'Israël.

"Je suis fier de cette décision", a-t-il ajouté depuis le Bureau ovale, évoquant son choix, en dépit de multiples mises en garde, de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'Etat hébreu et d'y transférer l'ambassade des Etats-Unis, actuellement à Tel-Aviv.

"Le dossier de Jérusalem a été une grande décision, et je sais qu'elle a été appréciée par beaucoup", a affirmé le président américain ajoutant "qu'une partie du monde aussi, et pas seulement Israël, pense que c'est une bonne décision".

Interrogé sur le processus de paix israélo-palestinien, le locataire de la Maison Blanche est resté évasif sur le calendrier de présentation de la proposition américaine mais a réaffirmé sa conviction que la paix était possible même s'il s'agit de l'accord "le plus difficile" qui soit.

"Nous y travaillons très dur, je pense que nous avons une très bonne chance", a-t-il affirmé.

"Je pense que les Palestiniens veulent revenir à la table des négociations. S'ils ne le font pas, il n'y aura pas de paix, et c'est aussi une possibilité", a-t-il ajouté.

Assis à ses côtés, M. Netanyahou a une nouvelle fois loué la décision de M. Trump sur Jérusalem et souligné combien, à ses yeux, la principale menace pesant sur le Proche-Orient était celle de l'Iran.

"C'est une décision forte, suivie de celle de transférer votre ambassade à Jérusalem", a déclaré Netanyahou précisant que "le peuple juif a une bonne mémoire".

"Nous nous souvenons qu'il y a 70 ans, l'ancien président Truman a été le premier leader à reconnaître l'Etat d'Israël, et nous nous souvenons aussi qu'il y a quelques semaines, le président Donald Trump a reconnu Jérusalem comme capitale d'Israël, on s'en souviendra. Merci", a conclu le Premier ministre israélien.

Les deux dirigeants devaient participer à un déjeuner de travail mais aucune conférence de presse commune n'était prévue à l'occasion de cette visite.

Commentaires

(3)

WELCOME IN ISRAEL

A mon humble avis sa présence n est pas une bonne idée car ce qui compte ce sont les actes. Or si l ouverture est effective en présence de Madame l ambassadrice est suffisant. Il ne faudrait pas "narguer" excessivement la sensibilité du ceux avec qui le mondlibre"" doit faire la paix

En résumé, l ouverture effective suffit sans en faire des caisses.

8Article précédentUn homme se tue avec une arme à feu devant la Maison Blanche
8Article suivant"Dernière chance" avant que les USA ne se retirent de l'accord nucléaire iranien (M. Pence à l'AIPAC)