Quantcast i24NEWS - Canada: quatre morts dont deux policiers dans une fusillade, un suspect arrêté

Canada: quatre morts dont deux policiers dans une fusillade, un suspect arrêté

Toronto Police officers work on Danforth Avenue, at the scene of a shooting which left a woman dead and 13 people wounded
Cole BURSTON (AFP)

Quatre personnes, dont deux policiers, ont été tuées vendredi lors d'une fusillade dans un quartier résidentiel de la ville canadienne de Fredericton, et un suspect a été interpellé.

Le quartier de Brookside, proche du centre de cette ville de 60.000 habitants située dans le Nouveau-Brunswick (est), a été bouclé et "l'enquête se poursuit", a indiqué la police sur Twitter, quelques heures après le début de l'incident survenu vers 7H00 du matin (10H00 GMT) selon des témoins.

La fusillade "a fait au moins quatre morts", a ajouté la police sans apporter plus de précisions sur ses causes.

"Nous avons un suspect en détention" et "nous pouvons confirmer qu'il n'y a plus de menace pour le public", a-t-elle encore dit.


Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a immédiatement réagi à cette "terrible nouvelle".

"Mes sentiments vont à tous ceux qui ont été affectés par la fusillade ce matin. Nous suivons la situation de très près", a-t-il indiqué sur Twitter.


"Au nom de tous les gens du Nouveau-Brunswick, j’offre mes condoléances, mes pensées et mes prières aux victimes et à leur famille", a pour sa part tweeté le Premier ministre de la province Brian Gallant.

"A ce moment-ci, je demanderais à la population, en particulier aux personnes qui se trouvent dans les secteurs visés par la police, de se tenir informées des derniers développements entourant cette situation et de suivre les consignes des autorités qui travaillent dans le secteur", a-t-il ajouté.


Dans la soirée du 22 juillet, un homme avait ouvert le feu dans une artère animée de Toronto, tuant une jeune fille de 18 ans et une fillette de 10 ans, et blessant 13 autres personnes.

La fusillade avait été revendiquée par le groupe Etat islamique (EI) mais la police a affirmé n'avoir aucune preuve permettant d'étayer cette revendication.

La province du Nouveau-Brunswick, dans le sud-est du pays, avait déjà connu une fusillade meurtrière en juin 2014.

Trois policiers de la Gendarmerie royale du Canada (GRC, police fédérale) avaient été abattus en pleine rue à Moncton, principale ville du Nouveau-Brunswick, par un homme qui avait fait feu sur eux.

L'assassin a été condamné à 75 ans de prison, la plus dure sentence imposée à une personne reconnue coupable dans les annales récentes au Canada.

Commentaires

(5)

Oh encore un desiquilibre non? Pauvre canada rempli de cafards

bientôt, l'enquête donnera plus de détails sur l'islamiste arrêté.

difficile encore de rendre la vue à un aveugle

Trudeau doit donc s'occuper des affaires intérieures, pas extérieures, ce dont il n'est apparemment pas capable.

Il est. Comme Macron incapable de diriger d’une main de fer, juste faire des condoléances

8Article précédentLa directrice générale de l'Unesco invite Netanyahou à discuter du retrait d'Israël
8Article suivantUn mécanicien "suicidaire" vole un avion vide et s'écrase dans la baie de Seattle