Quantcast i24NEWS - Fermeture de la mission palestinienne à Washington: "Ceci n'est qu'un nouveau départ" (OLP)

Fermeture de la mission palestinienne à Washington: "Ceci n'est qu'un nouveau départ" (OLP)

FILE - This Nov. 18, 2017 file photo shows the Washington office of the Palestine Liberation Organization.
AP Photo/Alex Brandon, File

Les employés de la mission diplomatique palestinienne à Washington ont déclaré mercredi, lors de leur dernier jour de travail, que la fermeture ordonnée par l'administration de Donald Trump ne les "réduirait pas au silence".

"C'est une tentative de vous faire taire, c'est un acte de censure", a protesté Hakam Takash, un des diplomates de la représentation de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), sorte d'ambassade des autorités palestiniennes aux Etats-Unis. "Ceci n'est qu'un nouveau départ", a-t-il lancé lors d'une petite manifestation organisée devant les bureaux de la mission.

"Aujourd'hui, vous allez tous repartir en tant qu'ambassadeurs pour porter ce message, et vous allez montrer au monde que la voix des Palestiniens ne va pas être réduite au silence", a-t-il ajouté, avant de dévisser symboliquement la plaque de la représentation diplomatique de la façade du bâtiment où elle se trouvait.

Jim WATSON / AFP

Le gouvernement américain a annoncé en septembre la fermeture de cette mission, justifiant cette décision par l'absence de volonté des dirigeants palestiniens d'engager des négociations de paix avec Israël, et de refuser le dialogue avec l'administration Trump.

"L'OLP n'a pris aucune mesure pour permettre le début de négociations directes et significatives avec Israël", avait déclaré la porte-parole du département d'Etat américain Heather Nauert. Dans un communiqué, elle avait assuré que Washington avait permis jusqu'ici aux Palestiniens de garder leur mission diplomatique uniquement pour qu'ils s'engagent dans un effort de paix.

Les bureaux avaient officiellement fermé le 13 septembre, dernier jour de présence de l'ambassadeur Hossam Zomlot, mais les employés avaient un mois, jusqu'à ce mercredi, pour clôturer leurs dossiers.

"Malheureusement, cette administration américaine a démontré, par une succession de mesures hostiles, qu'elle préfère dicter sa loi plutôt que coopérer, contraindre plutôt que négocier", a déploré le ministère palestinien des Affaires étrangères et des Expatriés dans un communiqué lu par une ex-diplomate de l'ambassade, réaffirmant que Washington ne pourrait jouer les médiateurs dans le conflit israélo-palestinien tant que sa politique ne changera pas.

La fermeture de la mission s'ajoute à une série de mesures américaines à l'encontre des Palestiniens depuis le gel des contacts diplomatiques provoqué par la reconnaissance par Donald Trump, le 6 décembre 2017, de Jérusalem comme capitale d'Israël. 

(avec AFP)

Commentaires

(6)

la dignité avant tout

un grand départ plutôt.

L’honneur des gens n’est pas à vendre. Il ne faut pas chercher à les humilier. C’est une très mauvaise approche pour résoudre un conflit et avancer dans le processus de paix.

Je ne comprends pas mes messages effacés Si il ne faut laisser que les messages propalestiniens cela n a aucun intérêt J aimerai la paix entre les deux peuples si un jours les palestiniens arrêteraient le double langage l apprentissage de la haine des juifs et leurs martyrs dans les écoles palestiniennes et aussi leurs mensonges au sujet de leur peuple Partons sur des vraies bases d honnêteté et de tolérance envers Israël et vice et versa pour que la paix puisse se construire

Dignité et honneur ??? Avec un passif chargé en actes terroristes !!!

Bravo la palestine, courageuse, propagandiste, concoit la negociation par la multiplication des albassades dans le monde, l’envoi des RIB banczire a qui veut bien, mais decide seule l’année, le moment et le temps necessaire a aucune negociation, puisque comme l’a dit Abou Lazen, retrait aux frontières de 67 et Jerusalem comme capitale (tte Jerusalem) dans un premier temps. Ca c’est de la negociation!!! Ils sont pourris ces Americains, franchement!!!

8Article précédentWashington ne donnera "pas un dollar" pour reconstruire la Syrie tant qu'il y aura des Iraniens
8Article suivantWashington ne donnera "pas un dollar" pour reconstruire la Syrie tant qu'il y aura des Iraniens