Quantcast i24NEWS - USA: la démocrate au Congrès Rashida Tlaib se rendra en Cisjordanie

USA: la démocrate au Congrès Rashida Tlaib se rendra en Cisjordanie

FILE - In this Oct. 26, 2018 file photo, Rashida Tlaib, Democratic candidate for the Michigan's 13th Congressional District, smiles during a rally in Dearborn, Mich.
AP Photo/Paul Sancya, File

Rashida Tlaib, la première femme américaine d’origine palestinienne au Congrès a l'intention de diriger une délégation de députés en Cisjordanie après avoir refusé un séjour organisé en Israël par le Comité américain des affaires publiques israéliennes (AIPAC), a rapporté le magazine The Intercept.

Mme Tlaib souhaite mettre en avant "l’emprisonnement des enfants palestiniens par Israël, l’éducation, l’accès à l’eau potable et la pauvreté pour insister sur l'inégalité inhérente au système d'occupation militaire israélien dans les Territoires palestiniens", qu'elle compare à ce que "les Afro-Américains aux États-Unis ont enduré à l'époque des lois Jim Crow."

La démocrate âgée de 42 ans, élue en novembre au Michigan, n'a pas l'intention de rencontrer des responsables israéliens ou palestiniens, indique le rapport.

Left: AP Images Right: AFP/file

"Je veux que nous voyions cette ségrégation et en quoi cela nous a vraiment empêché de parvenir à une paix réelle dans cette région", a clamé Mme Tlaib, cité par l'Intercept.

"Je ne pense pas que l'AIPAC fournisse une perspective juste et équitable de ce problème. C'est unilatéral.… [Ils] ont ces somptueux voyages en Israël, mais ils ne montrent pas le côté réel, celui que vit ma grand-mère et ce qui se passe avec ma famille là-bas", a-t-elle ajouté.

Selon l'Intercept, la branche éducation de l'AIPAC a débloqué 12,9 millions de dollars destinés à des voyages en Israël pour des députés et le personnel au cours de la dernière décennie.

"Soutien formel au BDS"

La démocrate a vivement exprimé son soutien au mouvement de boycott d'Israël, confirmant les spéculations qui se sont produites lorsqu'elle a appelé les États-Unis à réduire l'aide militaire au pays.

Avant qu'elle ne remporte sa primaire en août, sa campagne la représentait en faveur d'une solution à deux États.

Depuis sa première victoire, elle a explicitement soutenu une solution à un État binational et a appelé à la fin de l'aide à Israël, ce qui a incité le lobby soutenant la solution à deux États à retirer son soutien.

La représentante élue Ilhan Omar a également exprimé son soutien au boycott d’Israël après son élection, laissant un grand nombre de ses futurs électeurs confus, étant donné qu’elle a déclaré en août que le mouvement de boycott "n’a pas aidé à obtenir la solution à deux États". Elle a également été critiquée pour avoir qualifié Israël de "régime d'apartheid" qui avait "hypnotisé le monde" pour ignorer sa politique "perverse".

En novembre, Tlaib et Omar sont devenues les deux premières femmes musulmanes à être élues au Congrès.

Selon The Intercept, ces soutiens représentent un signe d’un “discours qui est en train de changer” à Washington sur le soutien indéfectible des Etats Unis à Israël.

Commentaires

(3)

A la

Il faut dire Judée /Samarie

cette femme est une honte pour les États-Unis

8Article précédentTrump souhaite une peine de prison pour son ex-avocat Michael Cohen
8Article suivantUSA: le directeur d’Apple cite une expression en hébreu lors d’une conférence sur l’antisémitisme