Quantcast i24NEWS - La Corée du Nord au menu du chef de la diplomatie chinoise en visite à Tokyo

La Corée du Nord au menu du chef de la diplomatie chinoise en visite à Tokyo

Japan's Foreign Minister Taro Kono (R) and his Chinese counterpart Wang Yi (L) arrive for their meeting in Tokyo
Behrouz MEHRI (POOL/AFP)

Le chef de la diplomatie chinoise Wang Yi a entamé dimanche une visite au Japon qui illustre l'amélioration des relations entre les deux voisins, dans le contexte de la baisse des tensions intercoréennes.

M. Wang a retrouvé son homologue japonais Taro Kono pour des entretiens qui devraient porter sur des sujets clés comme les relations économiques, les contentieux territoriaux en mer de Chine orientale ou les moyens de pousser Pyongyang à renoncer à son programme nucléaire interdit.

"Je veux voir (la visite de M. Wang) comme une étape majeure dans nos efforts pour améliorer les relations nippo-chinoises", a déclaré M. Kono à son homologue au début de leur réunion.

M. Wang a précisé en réponse que sa visite était la réponse de la Chine aux messages "positifs" de Tokyo.

"Nous sommes aussi confrontés à certaines questions complexes et sensibles", a dit le diplomate chinois, un bon connaisseur du Japon puisqu'il avait été ambassadeur à Tokyo.

"Mais conjointement avec le Japon, nous souhaitons remettre la relation sino-japonaise sur le chemin d'un développement durable et normal", a-t-il ajouté.

Les deuxième et troisième économies au monde ont une relation compliquée notamment par des contentieux hérités de la Seconde Guerre mondiale, et de disputes territoriales.

Mais le Japon cherche à améliorer les choses, car il craint notamment d'être écarté des négociations sur le programme nucléaire nord-coréen -dont Pékin sera un acteur majeur- au moment où se multiplient les ouvertures diplomatiques avec le Nord.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un, qui n'avait fait aucune visite officielle à l'étranger depuis son arrivée au pouvoir en décembre 2011, s'est récemment rendu à Pékin où il a rencontré le président chinois Xi Jinping.

Il rencontrera le 27 avril le président sud-coréen Moon Jae-in pour ce qui ne sera que le troisième sommet intercoréen de l'histoire. Il doit ensuite se réunir avec le président américain Donald Trump à une date qui n'a pas été fixée.

M. Kono, qui s'était rendu à Pékin en janvier, a affirmé que le Japon et la Chine partageaient les mêmes objectifs sur la Corée du Nord, "la dénucléarisation irreversible, vérifiable et complète de la Corée du Nord".

M. Wang rencontrera lundi le Premier ministre japonais Shinzo Abe, qui ira s'entretenir avec M. Trump en Floride mardi.

Commentaires

(0)
8Article précédentPyongyang confirme vouloir discuter de dénucléarisation avec Washington
8Article suivantCorées : il "faut rechercher" un traité de paix (président sud-coréen)