Quantcast i24NEWS - Signature sans précédent à Singapour d'une déclaration commune entre Trump et Kim

Signature sans précédent à Singapour d'une déclaration commune entre Trump et Kim

Le président des Etats-Unis Donald Trump et le leader nord coréen ont signé mardi à Singapour une déclaration commune au terme de leur sommet historique et sans précédent ayant pour but la dénucléarisation "complète, vérifiable et irréversible" de la Corée du Nord.

Un objectif encore affiché clairement à la veille de la rencontre de Singapour tandis que le texte signé par le président américain et Kim Jong Un fait encore l'impasse sur deux revendications de Washington.

Pour l'heure, Kim ne s'engage qu'en faveur d'une "dénucléarisation complète de la péninsule coréenne".

Donald Trump a tenté d'assurer, devant la presse, que des vérifications auront bien lieu, repoussant les détails de la mise en oeuvre de l'accord à d'ultérieures négociations qui démarreront "dès la semaine prochaine".

L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a déjà fait part de sa disponibilité pour mener des vérifications si Washington et Pyongyang le demandaient.

Saul LOEB (AFP)

Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a considéré quant à lui que le sommet sans précédent entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord coréen Kim Jong à Singapour est un événement "positif".

"Nous avons regardé la télévision, suivi les commentaires qu'ont fait les deux parties. Nous n'avons pas vu les documents, je crois qu'ils ne sont pas encore publiés. Mais le seul fait que cette rencontre a eu lieu est, bien sûr, positif", a-t-il déclaré, cité par l'agence Ria Novosti.

Une "étape capitale et nécessaire"

De son côté, l'Union européenne a salué le sommet entre Donald Trump et le dirigeant nord coréen comme une "étape capitale et nécessaire" vers une dénucléarisation de la péninsule coréenne.

"L'objectif ultime, partagé par l'ensemble de la communauté internationale et exprimé par le Conseil de sécurité des Nations unies, demeure la dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible de la péninsule coréenne", s'est félicitée la représentante de la diplomatie européenne Federica Mogherini dans un communiqué.

SAUL LOEB (AFP)

"La déclaration commune signée aujourd'hui par les dirigeants des États-Unis et de la République populaire démocratique de Corée (RPDC, nom officiel de la Corée du Nord) indique clairement que cet objectif peut être atteint", a-t-elle ajouté.

Il y a 25 ans presque jour pour jour, lors de discussions en 1993 à New York, les Etats-Unis et la Corée du Nord avaient trouvé un accord de principe en faveur de la "paix et la sécurité dans une péninsule coréenne sans armes nucléaires".

En 2005, le Nord avait même accepté d'"abandonner tous les armes nucléaires et les programmes nucléaires existants".

Un an plus tard, le régime ultrafermé menait son premier essai atomique, suivi de cinq autres jusqu'en 2017, tout en développant des missiles balistiques désormais capables d'atteindre les Etats-Unis.

(Avec agence)

Commentaires

(0)
8Article précédentTrump quittera Singapour mardi soir après son sommet avec Kim
8Article suivantTrump-Kim: l'accord ne représente qu'"1% du processus" (ex-conseiller de B. Clinton à i24NEWS)